Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

perpetuite, ou eternellement les sanctifiez '). II n'est donc besoin de repeter et renouueler le mesme. II ne dit pas qu'il parfait par chacun iour les fideles par 1'oblation du corps et du sang du Seigneur: mais il vse du temps passé, disant, II a parfait: k fin qu'on ne cerche pas de reiteration de sacrifiee. Or en la sentence de 1'Apostre il y a singulierement trois mots entre les autres qui doiuent bien estre poisez. Le premier est, T n sacrifice: le second Par faire: et 1 autre, a Perpetuitê, ou eternellement2) Si le sacrifiee de Christ vne fois fait, nous a pleinement parfaits 3), voire pour tousiours et eterp. 232 nellement, que faut-il plus sinon qu'on soit k repos et con-//tent, attendaut la venue du Seigneur, lequel viendra et trouuera les fideles purgez et sans peche par la vertu de ce seul sacrifiee? Et c est la cause pourquoy 1'Apostre dit que Christ ayant fait ce seul sacrifiee, est assis è, la dextre de Dieu.

Ceste assiete *) demonstre qu'il a parfaitement ouuró en ce sacrifice, et qu'il n'y faut plus retourner, et qu'il n'attend plus rien sinon que tous ses ennemis soyent mis sous ses pieds. II ne dit pas qu'il attend iusques k ce qu'on ait entierement aboly et effacó les pechez des hommes, par le sacrifice de la Messe.

Hebr. 10 Iamais, dit 1'Apostre, par ces mesmes sacrifices qu'offroyent tous les ans les Sacrificateurs sans cesser, ils n'ont peu faire parfaits ceux qui en approchoyent: autrement ils eussent cessé d'estre offerts, pource que les sacrifians (et ceux pour lesquels ils estoyent faits et presentez) estans nettoyez vne fois n'auoyent plus aucun p. 233 rernors de // pechez. Ie dy aussi suyuant le sainct Esprit qui a parlé par 1'Apostre, que si par le sacrifice de la Messe on auoit remission des pechez, il sufïiroit qu'il fust faict vne fois: mais puis qu ils le repetent tous les iours, ceste repetition monstre 1'insuffisance: car les consciences ne laissent de sentir le remors, et ne sont pas en repos. Et voila pourquoy il faut tant de fois faire et refaire ce sacrifice de la Messe. Et pource qu'ils le font et refont, il appert, selon 1'Apostre, qu'vn tel sacrifice (i'vse du langage Romaniste) n oste point les pechez. Et c'est aussi la cause pourquoy auec ce sacrifice de la Messe on y adiouste pour la remission des pechez, vn peu d'eau benite, vne Confession auriculaire, et mille semblables choses. Et finalement ne pour tant de sacrifices de Messes, ne de Confessions, on ne peut estre ét repos. Car encore que iamais on n'eust fait autre chose qu'ouir Messe, et se confesser p. 234 tous les iours, si est-ce neantmoins qu'üt la fin quand // il faut desloger de ce pays pour aller en vn autre: nous voyons que

1) Hebr. X:14. 2) Men zou hier eene punt verwacht hebben.

3) Lees: nous a pleinement faits parfaits (of: nous a pleinement parfait).

i) Ceste assiete, d. i. dit zitten, deze toestand.

Sluiten