Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ie dy auec vous que sacrifier est tuer. vous ne tuez pas Iesus Christ en la Messe: ergo vous ne faites pas de sacrifice.

L'Euesque, C'est merueille comment vous trouuez mauuaise vne si saincte oeuure tant louable et profitable a 1'eglise. Quand ie celebre la Messe, ie prie Dieu qu'il luy plaise receuoir le corps et le sang de son Fils, lequel ie luy offre la a 1'autel, et qu'il le recoyue pour toua nos pechez. Nous serions tresmal logez si nous ne faisions ainsi en presentant le Fils bien aimé au Pere. Pourquoy trouuez-vous cela mauuais? Guy, Ie ne sauroye iamais trouuer que tressainct et tresbon de faire ainsi qüe vous faites, si Dieu nous 1'auoit commandé: mais de faire des choses a nostre fantasie, quand il est question // du soruice de Dieu, cela n'est p. 303 pas sainct, mais vne profanation des saincts Sacremens, comme il fut tresbien dit a Saul, 1, Samuel. 15. lequel vouloit faire sacrifice de ce que Dieu ne luy auoit commandé. Samuel luy dit, Cuides-tu ')

que le Seigneur prenne plaisir aux holocaustes et sacrifices comme d'obeir a sa voix? Voila, obeissance vaut mieux que sacrifice, et escouter vaut mieux que graisse de moutons: car rebellion est comme le pêché des deuins, et transgression est iniquité et idolatrie 2). C'est a dire, suiure son sens et son aduis contre la parole de Dieu, n'est pas moindre pêché, que le pêché des idolatres et deuins.

Or en la Cene voila Christ le Maistre qui commandé, disant,

Prenez, mangez: et on trouue meilleur de faire autrement, a sauoir le prendre et le sacrifier sans aucune ordonnance de Dieu. Ce qui fut dit a Saul a icy lieu, contre tous ceux qui font autrement que Christ n'a fait et commandé. Yous dites qu'en la Messe vous priez a Dieu qu'il reyoiue Iesus Christ, lequel vous luy offrez pour les pe-//chez des hommes. Nous serions tantost d'accord si vous me p. 304 pouuiez monstrer que vous auez charge et commandement de ce faire. Iusques a present vous presupposez tousiours estre vray, ce que nous n'auons pas encore debatu, a sauoir que ce que le prestre tient et olfre en la Messe, est le vray corps real et naturel de Christ. Car quant a moy, ie tiens que le pain et le vin de la Cene demeurent. En apres il sensuit, puis que vous offrez et sacrifiez, que vous estes sacrificateurs: et ie voudroye bien sauoir selon quel ordre vous Testes. Car en 1'Escriture tant du vieil que du nouueau Testament ie n'y trouue que deux sortes de sacrificateurs,

a sauoir de Melchisedech, et de Leui. Dites-moy, ie vous prie, si vous Testes de 1'vne de ces deux sortes-la, ou d'vne autre troisieme de laquelle mention n'est faite en 1'Escriture. Outreplus, puis

1) „Cuider" beteekent: meenen, wanen.

2) 1 Sam. XV: 22, 23.

Sluiten