Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Bij den vrede van Utrecht in 1713 werd het plan van Hendrik IV weer opgevat door den Abt C. J. Gastel de Saint-Pierre , die het in 1729 nader ontwikkelde in zijn werkje: «Abrégé du projet de paix perpétuelle.» Hij neemt tot uitgangspunt den toestand, door het tractaat van Utrecht in het leven geroepen, en zoekt dan, zonder de politieke kaart van Europa te veranderen, door vreedzame middelen het evenwicht tusschen de staten te bewaren; zijne artikelen luiden:

Art. 1. «II y aura désormais, entre les Souverains qui auront signé les articles suivants une alliance perpétuelle.

Pour faciliter la formation de cette alliance, les alliés sont convenus de prendre pour point fondamental, la possession actuelle et 1'exécution des derniers traités. Afin de rendre la grande alliance plus forte, en la rendant plus solide et plus puissante, les alliés sont convenus que tous les souverains chrétiens seront invités d'y entrer, par la signature de ce pacte fondamental.»

Art. 2. « Chaque allié contribuera, a proportion des revenus actuels et des charges de sonétat, alasüreté et aux dépenses communes a la grande alliance. Cette contribution sera réglée par les plénipotentiaires des grands alliés, dans le lieu de leurs assemblées perpétuelles, a la pluralité des voix, pour la provision et aux trois quarts des voix pour la définitive.»

Art. 3. « Les grands alliés pour terminer entre eux leurs différends présents et a venir, ont renoncé et renoncent pour jamais, pour eux et leurs successeurs, a la voie des armes, et sont convenus de prendre dorénavant la voie de conciliation, par la médiation du reste des grands alliés, dans le lieu ordinaire de 1'assemblée générale.»

Sluiten