Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

PLATO.

Codex Oxoniensis Clarkianus 39 saec. IX (an. 895.)

Le grand mérite de ce manuscrit est si généralement reconnu dans le monde savant, qu'il est presque inutile d'en recommander la reproduction phototypique. Grace aux savantes recherches de MM. Schanz, Cobet etc. le Codex Clarkianus est réputé un des plus précieux et des meilleurs manuscrits, qui nous soient laissés des classiques grecs. Et ce n'est pas seulement pour le texte du grand philosophe, qu'il a une grande importance, mais encore, comme monument paléographique, tous les philologues le reconnaissent et 1'estiment pour un des trés rares manuscrits grecs du 9e siècle, dont la date soit établie avec précision.

La reproduction sera précédée d'une introduction latine détaillée, écrite par le savant professeur T h o m. W. Allen, d'Oxford, aussi célèbre comme philologue que comme paléographe.

Ce Code comprend en tout env. 830 pages et sera publié en deux parties ü peu prés égales. La première paraitra dans le courant de 1'année présente, la seconde au commencement de 1'année prochaine.

V. 1900. — Depuis 1'édition du Code Platon j'ai poursuivi sans relache la préparation des reproductions subséquentes. Je me permets de vous donner par la présente quelques communications sur la situation de 1'entreprise.

En premier lieu j'ai la satisfaction de vous annoncer la prochaine publication, comme 5e volume, de la lère Série de

PLAUTUS.

Codex Heidelbergensis 1613 Palatinus C.

La grande valeur de ce „Codex Decurtatus" est si généralement reconnue, qu'on peut estimer superflu de le recommander longuement. A cöté du „Codex Am-

Sluiten