Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

En dehors de cette Préface et de la reproduction compléte du Codex Ambrosianus, ce volume comprendra aussi un grand nombre de reproductions prises dans les autres manuscrits illustrés. A ce titre, il offrira un intérêt exceptionnel et général, aussi bien pour les Philologues et les Paléograplies que pour les Archéologues et les Historiens d'Art. C'est la première tOis que s'ötfrira ainsi Toccasion cTétudier Ie développement graduel de 1'art ornemental, depuis 1'Antiquité jusqu'au Moyen-ïtge dans un des groupes de manuscrits les plus intéressants, au moyen de leur reproduction fidéle et soignée.

IX. Décembre 1903. — Bien que ma dernière circulaire fit prévoir la prompte apparition du 9e volume, diverses circonstances ont retardé celle-ci. II m'est donc particulièrement agréable de pouvoir vous annoncer que sous peu, je publierai comme neuvième volume de cette Série le

ARISTOPHANIS Codex Ravennas.

Ce manuscrit forme avec le Codex Venetus Ia base du texte des Comédies d'Aristophane, de même que des Scholies relatives. II mérite comme ce dernier d'être vulgarisé par la photographie, de fagon k rendre les recherches scientifiques plus faciles qu'k Ravenne oü 1'original est soigneusement conservé. Déjk il y a cinq ans environ Mr. le Dr. S. G. de Vries a pris personnellement en Italië les mesures nécessaires pour assurer la reproduction photographique des deux précieux documents ou tout au moins de 1'un d'eux. Dans 1'entretemps le même but avait été poursuivi par le Archaeological Institute of America et par Ia Society for the Promotion of Hellenic Studies en Angleterre. Avec une louable générosité, ces deux Instituts se sont mis en rapport avec nous, pour aboutir k eet accord final que ces deux Instituts se chargeraient conjointement de publier Ie Codex Venetus et que le Codex Ravennas figurerait dans ma série. On sait que le premier

Sluiten