Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Code a paru k la fin de 1'année dernière. Des causes imprévues m'ont empêché d'annoncer plus tót la publication du second. J'ai le plus grand plaisir k ajouter que Monsieur le Professeur J. van Leeuwen Jr., k Leyde, 1'auteur distingué de „Aristophanes cum Commentariis" publié par moi, s'est déclaré disposé k nous donner une introduction latine pour ce volume. Dans ces conditions, par des concours nombreux, sera réunia une remarquable collection de matériaux de premier ordre pour la critique des Coméaies d'Aristophane et des Scholies.

X. Septembre 1905. — Je n'ai pu, comme je m'étais proposé d'abord, réussir k publier, dans le cours de cette année, le dixième volume de la première série: les difficultés inhérentes a une bonne reproduction du beau manuscrit original constituaient, en effet, des obstacles innombrables. Mais je puis enfin annoncer que sous peu paraitra, comme dixième volume

DIOSCURIDES

Codex Aniciae Iulianae picturis illustratus, nunc Vindobonensis Med. Gr. I.

Moderante IOSEPHO DE KARABACEK,

Bibliothecae Palatinae Vindobonensis Praefecto,

praefati sunt

ANTONIUS DE PREMERSTEIN, CAROLUS WESSELY, IOSEPHUS MANTUANI.

Accedit tabula lithographica.

Le célèbre Codex Dioscurides de la Bibliothèque Impériale de Vienne, a été écrit et enluminé k Byzance, vers 1'an 512 après J. C. Quant au texte et aux illustrations, il est le témoignage le plus ancien de la dite Recension alphabétique des descriptions de plantes de Dioscurides. Des fragments de Crateuas et de Galenus ont été ajoutés, ainsi qu'une série de petits traités, luxueusement ornés de figures d'animaux et de plantes, le Carmen de viribus herbarum, quatre Paraphrases de poésies didactiques traitant les sciences naturelles de Nican-

Sluiten