Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

a rapprocher le système d'uu état tinal oh toute 1'énergie se trouve sous forine de chaleur sur des corps a même température, ou aucune transformation d'énergie et, par conséquent, aucnu phénomène perceptible

ne peut plus se produire. ^ ...

Appliquées a 1'Univers, considéré comme un vaste système, mais fini en matière et, par conséquent, en énergie, sur lequel nen n'agit puisque, par définition, rien ne lui est extérieur dans le monde matérie), ces considératious font prévoir la tin du monde vivant, dans le sens liabituel du mot.

Mais, au lieu de développer les conséquences de la dégradation de 1'énergie en regardant ce qui arrivera dans les ages futurs, reportons notre pensée sur ce qui a eu lieu dans le passé en considerant toujours rUnivers comme fini en matière et en énergie.

Puisqu'en suivant le cours des teinps 1'énergie est de moins en moins dilférenciée et 1'entropie de plus en plus grande, en remontant le cours des teinps nous trouvons 1'énergie de plus en plus diHerenciée et 1 entropie de plus en plus faible daus.l'Univers. Mais la dillerenciation de 1'énergie, 011 la diminution de 1'entropie, a une limite; car, dans uil système tini, 1'énergie 11e peut être iudéfiniment dilférenciée, 1'entropie ne peut décroitre au dela de toute limite. Désignons par ^ 1'époque a laquelle 1'entropie avait sa valeur minimum, et remarquons tont de suite que cette époque * ne peut être infiniment éloignée de nos jours, car d faudrait pour cela que la vitesse de dégradation de 1'énergie ou d'augmentation de 1'entropie tendit vers zéro a mesure que nous considérons des époques plus éloiguées dans le passé; or, bien au contraire, la vitesse de dégradation de 1'e'nergie 11e peut aller qu' en augmentant, en moyenne, par le fait même que les éuergies sont plus ditférenciées (plus les températures sont dille rentes, plus est rapide le passage d'une quantité de chaleur d un corps a 1'autre; plus 1'énergie cinétique est considérable, ])his est grande hi transformation de cette énergie en chaleur par les frottements ou les ehocs, etc.) Nous reviendrons pourtant sur ce point un pcu plus loin. Dès lors, nous aboutissons a une impasse; car avant cette époque x (jue se passait-il ? D'une part la loi de la dégradation de 1'énergie vent que la dillerenciation de 1'énergie soit plus grande qu'a 1'époque c'est-a-dire que 1'entropie soit moindre, d'autre part c'est impossible puisqu'a 1'époque la dillerenciation de 1'énergie était maximum, 1'entropie minimum. Xous 11e pouvons sortir de cette impasst (ju en ad mettant: soit, qu'avant 1'époque la loi de la dégradation de 1 énergie

Sluiten