Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

I.A TKXSIOX I»K VAPKl'll I)K MÉI.AXGES TKHXAIRES PAR

F. A. H. SCHREINEM AKERS.

I. La surface

Au moven de lasurtacev£ de van ukk W aai,s 011 peut 8e rendre coni])te des pliénomènes qui, dans les systcmes a deux constituants, se presentent entre deux pliases liquides ou eytre liquide et vapeur. Dans quelques mémoires précédents ') j ai discuté, au moyen de la surface les phéuomènos que I on peut prévoir dans des systeines a trois constituants, lorsque deux pliases liquidesou davantage se trouvent enequilibre mutuel ou avec des pliases solides.

Jusqu'ici j'ai toujours exelu de mes considerations la presence de vapeur; dans ce qui snit nous traiterons des systèmes se trouvant sous la pressiou de leur propre vapeur. Comme pour la discussion complete de ce problème 1'espace disponible dans ce recueil serait beaueoup trop restreint, je ne donnerai ici qu'une courte esquisse de la manière dont la question peut être traitée, tout en me proposant d'élaborer ultérieurement plus en détail les points de vue divers <(11i se presenteront.

Iteprésentons de la manière connue une pliase ternaire de composition déterminée dans le plan d un triangle équilateral. En laissant liors de cuiisiJération 1'état solide, 011 peut en général, se tigurer cette ])liase sous trois états, savoir 1'état liquide, 1 état gazeux et 1 etat instable. Dans ehacuu de ses états, la pbase pour des valeurs données de P et T a un potentiel déterminé que nous désignerons par 'J, Zv et Zm. Elevons

l) Arch. Xéerl.. série II, T. I. 411—4;>4: T. II, 144 173.

Sluiten