Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Ei) soumie cette théorie proniet de rester trés satisfaisante au point tle vue ferromagnétique; il y a lieu tle se demander si elle 11e saurait expliquer aussi les propiétés para- et diamagnétiques bieu plus sini])les de tant de substauces solides, liquides et gazeuses. Leur susceptibilité étant presque inconiparablenient plus faible, le role des couples intermagnéculaires s'effacera dans leur cas, ce qui simplifiera la question. Mais d'autre part, le coté cinétique des pliénomènes gagnera 1111e importance qu'on 11e lui a pas assignée jusqu'ici; en ellet il 11e fut guère question que de 1'équilibre inagnétostatique qu'atteint finalemeut 1111 svstème de maguécules. En vérité, même pour le modèle inacroscopique (ju'a construit M. Ewl.ng, quoique assujetti it des résistances assez considé ra bles, il se passé uu temps très-appréciable avant que les vibrations des petits aimants se soient entièrement dissipées.

On voit bieu qu'en somme, la question reste eucore assez conipliquee; ear même pour une seule magnécule elle constitue le eas particulier magnétoeinétique du problème generalise de rotatiou, moditie ainsi qu il suit: Déterminer le mouvement non translatoire autour du centre de massc d'un corps rigide polarisé, soumis a 1 actiou directrice d nu ebamp uniforme.

Je vais d'abord tenter d'attaquer une partie de ce problème en eNaminant comment se comporte un aimaut invariable dans un cliamj) uniforme, lorsqu'il peut tourner autour d'un pivot, formant avec 1 axe maguétique ainsi ([ii'avec la direction du champ des angles quelconques. Quoiqu'il suttise d'appliquer les procédés ordiuaires de la nieeanique a la question ainsi posée, j'ai cru devoir cliercher en outre a realiser le cas en construisant un appareil modèle, qu'on peut appeler une toujiie magnétocinétique.

Le barreau aimauté consistait d acier au tungstene a champ coeicitit de 75 C. G. S.; il va saus dire que 1'axe maguétique coïncidait avec 1'axe principal du moment d inertie minimuin.

Le pivot principal ainsi que sou volant équatorial etaieut construits en nickeline et percés d'une fente méridienne laissaut intacte In jante toroïdale; Taimaut pouvait tourner autour d'un pivot transversal en traversant la fente. La toupie était inontée dans un système annulaire de Caudam a la facon des gyrostats de Bohnenbergeh; le champ sensiblement uniforme était du a deux bobines egales et coaxiales montees selon la méthode de Gaugaln, inodifiée par Hei.muoltss ; généralement sou intensité ue dépassait guère 15 C. G. S.

Sluiten