Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

mouveinents ou en d'autres termes, le principe des aires s'applique au système de la inatière et de fluide fictif. C'est la une conséquence nouvelle qui complete les données fournies par les équations (4).

L'énergie électromagnétique se comportant donc an point de vue qui nous occupe comme un fluide doué d inertie, 011 doit conclure que si un appareil quelconque après avoir produit de 1 "énergie électromagnétique, 1'envoie par ravoniiement dans une ceitaine direction, eet appareil devra reeu.hr comme recule un canon qui a lancé un projectile.

Bien entendu, ce recul ne se produira pas si l'aj)])areil producteur envoie égaleineiit de l'énergie dans tous les sens; il se produira au contraire si cette symétrie n'existe pas, et si l'énergie électromagnétique produite est renvoyée dans une direction unique, ainsi que cela arrivé par exemple si 1'apjiareil est un excitatenr de Hertz placé au foyer d'un miroir parabolique.

II est facile d'évaluer en cliiffres rimportance de ce recul. Si 1'appareil a une masse.de I Kilogramme et s'il a envoyé dans une direction unique avec la vitesse de la lumière trois millions de joules, la vitesse due au recul est de I cm. par seconde. Mn d'autres termes si l'énergie produite par une machine de 3000 watts est envoyée dans une seule direction, il faudra pour inaiiitenir la machine en place, malgré le recul, une force d'une dyne.

II est évident qu'une force aussi faible ne pourrait pas être décelée par l'expérience. Mais on pourrait s'iniaginer que si, par inipossible, on (lisjiosait d'appareils de inesure assez sensihles pour la inettre enévidence, on aurait ainsi déniontré <|ne le princi])e de réaction n'esl pas applicable a la inatière seule; et que ce serait la contirmation de la théorie de Lorentz et la (•ondainnation des autres théories.

II n'en est rien, Ia théorie de Hertz et en général toutes les autres théories prévoient le même recul que celle de Lorentz.

-I 'ai pris tout a 1'heure 1'exemple d un excitateur de Hehtz dont les radiations seraient rendues parallèles par un iniroir parabolique. J'aurais pu prendre un exemple plus simple enipriinté a 1'optique; un faisceau de rayons lurnineux parallèles vient frapper normalement un iniroir et après réflexion revient en sens invers. De l'énergie se projjageant d'abord de gauclie a droite par exemple est renvoyée ensuite de droite a gauclie par le miroir.

Le miroir doit donc reculer et le recul est aisé a calculer par les considérations qui précédent.

Sluiten