Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

énergie potentielle, m la masse d'un des points du système, x, g', z les composantes de sa vitesse, on aura 1'équation des forces vives:

S (x"* + /2 + ~'2) + U= const.

Rapportons inaintenant le système a des axes mobiles animés d une vitesse constante de translation r paralèle li 1'axe des ./■: soiut x'. les composantes de la vitesse relative par rapport a ces axes, 011 aura:

x' = xx' + = II \ > -' = z't ■

et par conséquent:

- "!> iw++//i "2+-'i ')i + u=™|,st-

En vertu du principe <lu mouvement vel at ij~, U iie depend quc de la ]>osition relative des points du systeme, les lois du mouvement relatif ne different pas de celles dn mouvement absolu et 1'équation des forces vives dans le mouvement relatif s'écrit

2 'l 2 +/12 + z'\") + U = const"

Eu retrauchant les deux équations 1 une de 1'autre 011 trouve

. v1

(S) ÏZ mx, ' - [- f Xm = const.

OU

(9) Zmx,' = const.

ce qui est 1'expression analytique du principe de ïvaction.

Le principe de réaction nous apparait donc coinine une conséquence de celui de 1'éncrgie et de celui du mouvement relatif. Ce dernier principe lui-mêmc s'impose impérieuseinent a 1'esprit, quand on 1 applique a un système isolé.

Mais dans le cas qui nous occupe, il 11e s'agit pas d'un système isole, puisque nous ne considérons que la matière propreinent dite, en deliors de laquelle il y a encore 1'éther. Si tous le< objets materiels sont entrainés dans une translation commune, comiue par exemple dans la

Sluiten