Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Substiliitioii d' mie méthode. //nremeut optii/iie nu reteré micromé/r/tjue des anneaux. Les clichés photographiques des anneaux forinent de véritables réseanx de ditl'raction susceptibles de former des images focales lorsqu'on les iiiterpose sur le trajet d'un faisceau de rayons parallèles '). A eet elt'et 011 dispose un colliniateur dont la fente usuelle est remplacée par un tres petit trou éclairé par une lumière tres vive a 1'aide d'uue lentille collective.

Le cliché iuterposé transforme le faisceau parallèle en deux séries de faisceaux astiginatiques formant des foyers linéaires parallèles aux axes principaux des liyperboles. La distance a la surface du cliché de ces images focales est précisemcnt projiortionnelle au rayon de courbure de la section principale correspondante et en raison inverse de la longueur d'onde de la lumière éclairante.

La multiplicité des images focales n'entraine aucune ambiguité paree que ces images se distingueut tres aisément les unes des autres; d'abord par leur direction qui est toujours perpendiculaire a la section principale dont 011 cherche la courbure; ensuite par leur distance a la surface du cliché qui est proportionuelle a la série des nombres entiers

• • • • — — Ij 0, —|— 1, —(— 2, —|— 3,. . . .

le signe -f- correspond aux foyers courergents, le signe -— aux foyers divergents, e. a d. situés au-dela de la surface diffringente; d'ailleurs elles se réduisent le plus souvent a deux, correspondant a — 1 et -f- 1 par suite de reffacement des autres.

Je ninsisterai pas sur Femploi de eet te méthode qui serait d'uue élégance et d'uue simplicité merveilleuse si elle n'était j>as un peu difficile a niettre en oeuvre pratiquement. Les difticultés proviennent de plusieurs causes:

1°. Les clichés doivent être obtenus sur des glacés a faces bien parallèles pour que la réfraction ne trouble pas la marche des faisceaux diffractés et non sur les plaques photographiques du coininerce qui sont desvitres communes.

') Comptes-rendus de 1'Acadéraie des Sciences. Tonic LXXX p. 645. 1875. Association francaise pour 1'avancement des Sciences, Congres de Nantes p. ;i7(J.

Sluiten