is toegevoegd aan uw favorieten.

Recueil de travaux offerts par les auteurs à H. A. Lorentz à l'occassion du 25me anniversaire de son doctorat le 11 décembre 1900

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

('es expressions deviennent plus simples pour les valeurs trés grandes de /•. On a alors en effet:

Em2l. , „ .

A =— —(r2 — x2)sin(6— x.)

r'

Km'1!.,

)- ~.ry 81/1 (9 —X.,)

r<

Emïl, .

-\ Y~ x Z HiH (0 1*3 J,

(5)

Jij

L = []■- y sin (0 — x3) — l2z sin (0 — x2)],

r

VI.

Ces dernières valeurs vérifient les relations suivantes:

Xx -f- Yy -f- Zz = 0,

Lx My + Nz = 0,

XL + YM + ZN — 0 ,

i[ui montrent que la force électrique et la foree magnétique sont entre el les a angle droit, et perpendiculaires a la droite qui va de la position d'équilibre du ion au point (xy z), auquel olies se rapportent. On a donc des ondes transversales, qui peuvent représenter les ondes lumiueuses, ee qui est naturel, vu que si Ton pose /, = A = 0, /3 =/, les formules (5) deviennent identiques a eelles, que Ton déduit pour r tres grand des formules données par IIkrtz pour son petit oscillateur.

On est donc libre de eonsidérer les vibrations d'une particule dans une souree lumineuse, soit comme des oseillations électriques dans un oscillateur hertzien trés petit, soit comme des vibrations mécaniques J'un couple (considéré déja dans le § 11) de deux points ayant des charges étrales et contraires, soit enfin comme des vibrations d'un sim-

O O '

ple ion.

La charge de ce ion peut être supposée soit positive soit négative; mais il n'en est plus de même lorsqu'on admet la concept ion, par la-