Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

dépens de liquides plus riches en H■ lis doivent, donc néeessairement et re capables d'exister indépendainment et par suite aussi avec leurs vnpeurs respectives a la température considéree, (ie sorte «ju il y aura mi courbe A" I, exprimant les teusious de vapeur de cette série pour les concentrations comprises eutre c et />' pur.

Cette courbe doit néeessairement deseeudre. Le point A en etlet est situé ïi la mêine liauteur (|ue les points II et /. Si 1'on pouvait prolonger les courbes (ll[ et <11 justpfa Faxe />, alors le poiut exprimant la tension de vapeur dn li(|nide li serait situé plus bas que Hƒ. Or // représente la tension de vapeur de II solide, qui est encore plus faible, de telle sorte que le point L est situé au-dessous de ///A.

La courbe exprimant la cornposition de la série de vapeurs capable d'exister en pirsence de la série de eristaux mixtes, doit néeessairement coinmencer en //, attendu que // est la pliase gazeuse coexistant également bien avec le liquide / et avec les eristaux mixtes A. Deplus, cette courbe doit également se terminer en A.

La courbe // /, de la ligure représente donc les pressious «ït les compositions de la pliase gaztmse appartenant a la courbe A L (les eristaux mixtes. Les points correspondants sont donc naturellement situés de nouveau sur des droites de jonctiou borizontales.

La courbe de vapeur 11L va rencontrer en II la courbe de vapeur (UI, appartenant aux phases liquides. Ce fait résulte déja nécessairement de ee que dans la pliase vapeur tous les rapports de mélange sont possibles. Toutefois, au poiut de rencontre // des deux courbes, il y a une brisure. Le sens de cette dernière se dégage inmédiatenient de

la considération, que la courbe <111 prolongée irait rencontrer 1'axe li en un point situé au-dessus de />.

Passons u une plus basse température. Alors les points (1 et A descendent, et les points 7// A se déplacent davantage vers J. ATon loin du point la ligure prendra donc Taspect de la tig. 4. Les courbes <1'I' et (l' 11' sont beaucou]) diminué de longueur, les courbes A A' et 11'h' au contraire se sont considérable-

nient allongées. Au point I', les ]>oints lilA eoïncident entre eux et avec 1'axe A.

Sluiten