Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

quand 011 passé de la direction ML' de réflexion réguliere a ln direction 1/7) de réflexion-difl'raction. ')

De même que les lois de la polarisation par réflexion sur une surface large et continue comprennent la loi de Brewster, de même les lois plus générales de la ])olarisation par réflexion-difl'raction, expiimées par les formules (1'), (2') ou (3), comprennent la loi suivante qui est une gcucralisaüun de la loi de Brbwstkr : Quand un faisceau lumincux vibrant dans le plan d'incidence tombe sur une surface transparente plane, étroite ou discontinue, la lumière réflécliie-diffractée a 1'infini par cette surface s éteint nécessaireiiicut dans la direction Mil (flg. 3) perpendiculaire au rayon réfracté MR. La relation brewstérienuc tg[=u est remplacée par la loi plus générale sin l = n cos .ƒ, qui relie 1'incidence / et 1'angle •/ de réflexion-difl'raction correspondant pour lequcl il y a extinction nécessaire de la vibration située dans le plan d'incidence. Si 1'on observe dans la direction tixc XHl et qu'on f'asse varier 1'incidence /, ou bien qu'on laisse 1 (ixe et qu'on observe a droite ou a gauche de M(l, la vibration réfléchie-difl'ractée reparait en même temps que la composante de la vibration réfractée Jlp perpendiculairement a la direction d'observation, et nous voyons qu'elle change designeen passant par 1 extinction. Comme la vibration-source en M est de sens opposé a la vibration réfractée (cf. ^ (i pag. 3S8, notes 1 et 2), la vibration située dans le plan d'incidence éprouve ou non un changement de signe par réflexion-difl'raction, suivant que la direction d'observation Ml) est dans 1'angle obtus QMP qui comprend la direction de la normale MJS' ou bien dans 1'angle aigu Q.UP'. Xous voyons que IgCn est supérieur a 1'unité, c'est-a-dire que la réflexion-difl'raction polarise dans le même sens que la réfrnction dès que la direction 1/ /) de réflexion-difl'raction pénctre dans la région CML (liacliurée sur la lig. 3, faite pour /' < /) telle que 1'angle soit égal a (/ — 2/'). En particulier tg Cu est

') Xous avons supposé dans toute cctte théorie <jue, dans 1'épaissenr e dn milieu, la direction de la vibration-source en un point quelconque .l/ala même direction .1/ 5 que si la surface plane du milieu vitreux etait illimitée. Réellement la diffraction interieure au milieu altère la direction MS pour les points .1/ voisins des Lords de la surface libre du milieu; mais, dans une épais-

seur c comparable a 1'importance de la perturbation que en résulte n'est

appréciable que si la largeur de la surlace libre du milieu descend au-dessons de la longueur d'ondc.

Sluiten