Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

cinétique de la question fondée uniqueraeut sur lc tliéorèine du viriel. 11 arriva a 1'équation

pp = R'l<(\ + £),

qui peut s'écrire

jj{c—b) = KT,

si 1'on suppose r assez grand pour uégliger les puissances de h r supérieures a la première.

La marclie indiquée par ee inaitre éminent de la Physique niathéniatique a généraleinent été adoptée par ses successeurs. La tliéorie a été approfondie par van dek Waals lui-même, Korteweg, Jaeger, Boltzmann. . . Toutes les discussions cinctiques mènent a des équations de forine

(2) /,+ „ï — 'p v 4"% V1 +*2 „3 +•• )>

mais les auteurs différent sur les valeurs des coefficients x,, x2. . . .Selon Boltzmann et .1 ahgerxt = 5/8; tandis queselou van iji:r Waals') ,*!== 15/32. Si 1'on divise les deux membres de Téquation précédente par la parenthese, on retombe sur la formule de van der \\ aals dans laquelle le covolume est regardé eonirne variable.

(3) b = b* (l-3, b-f + & b2J -. . .)

D'après cc qui précède, on a selon van der Waals /3, = 17/32, selou Boltzmann et Jaeger /3, =3 s. Quant au terme [3.,, il est égal d'après van der W aai.s-) a 0,0958; d'après Boltzmann a 0,0309. Les calculs théoriques sur lesqucls repose lMvaluation de p2 due a j\I. van Laar sont tellement compliqués que 1'évaluation des tenues supérieures est pratiquement impossible.

'lelies sont les principale* modifications a la formule de van der \\ aals basées sur des vues théoriques.

') Continuitat, etc. 2'" Auflage, p. G5, 1899.

') Akad. van Wet. te Amsterdam, t. I, p. 273, 398, 4l>8. 1899.

27*

Sluiten