Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

miers termes du développement en série du covoluine les valeurs de Jaeger

il rem])lacc coinme celui-ci cette formule par 1'expression approchée

0-•>)''/' "■

II envisage ensuite a et b' comme des fonctions exponentielles du volume et de la température: fonctions compliquées, mais ne renfermant que les -'3 constantes a, b, li et dont il détermine la forme generale par des considérations théoriques et les coefficients au moven des expériences de S. Yot'Ng sur Pisopentane.

Dieterici ') remarquant que 1'équation de van dek \\ a ai s doune j)our le rapport du volume théorique du fluide a son volume réel au point criticjue la valeur '2,(!(><>.... tandis que les expériences de S. Voi no indiquent 3,<i a 3,8, a imaginé deux équations qui donnent respectivement les valeurs 3,69 et 3,75. La première

... RT ~ ifj r

(5) P = r-b"

est déduite d'une discussion cinétique. La seconde

(6) (p+ '^(,—b)=J!T

est préconisée a titre purement empirique.

J'ai proposé moi même divers changements a 1'cquation de van dek Waals en me placant au point de vue des états correspondants. La marche la meilleure m'a paru être de partir du point critique et de considérer directement 1'équation sous forme réduite.

11 est une première modification fort sini])le qui permet de bien représenter, nou pas tont le réseau. mais une partie importante; celle qui se rapporte a 1'état liquide proprement dit, depuis le point critique jus-

') Wik.demann's Annalen. 1 SOi».

Sluiten