Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

qu'au point de fusion. Cette niodification consiste a regarder le covolmne comme fonction de la température. L'examen des courbes montre en ell'et que si 1'équation de van der Waai.s représeute bien la eompressibilité des liquides au ïnoins jusque sous des pressious égales a 15 fois la pressiou critique (au dela elle indique une compressibilité moindre que 1'expérience), elle représente fort mal leur dilatation. Les isotherines expérimentaux sont beaucoup plus écartés que les isotliermes calculés. La figure 3 iju'on trouvera plus loin fait voir que 1'isotherme réd uit 0 = 0,5 est bien au-dessus de 1'isotherme expérimental correspondant qui est fourni par les expériences d'am agat sur le sulfure de carbone a 0°.

Mais on fait disparaitre ce désaccord, comme le montre la figure pour C-II'Cl et CS'1, en admettant que le covoluine augmente avec la température et en prenant pour 1'équation réduite 1'expression

(' + £>-('-y)-T*

x variant avec 4 comme 1'indique le tableau suivant:

6 1 0,7 0,6 0,5

u 1 0,890 0,868 0,850.

:c varie rapidement au voisinage du point critique, et moins vite quand on s'en écarté en s'approehant du point de fusion. Pour f) l les expériences sur les ga/ trés comprimés indiquent de niême une variation ralentée quand 011 s'éloigne du point critique, en sorte ([ue la courbe ,v == 3 (0) paralt avoir 1111 point d'iiiflexion au voisinage du point critique. La formule empirique

„ _ e 0,475(5—1) + 0,300(0-1)*

convient bien pour 4 <C 1-

J'ai appliqué cette équation a la discussion quantitative du problème de 1'association moléculaire chez les liquides. Cette méthode fondée sur 1'équation caractéristique est théoriquement la plus satisfaisante de toutes puisque 1'on part de 1'état gazeux parfait, qui fournit la définition théorique des poids moléculaires et que 1'on évalue a partir de la d'une inanière iuinterronipue la grandeur des écarts du fluide par rapport a cette loi sans s'occuper de son état phvsique jusque dans la région des gaz tres comprimés ou des liquides. Toutefois la discussion

Sluiten