is toegevoegd aan uw favorieten.

Recueil de travaux offerts par les auteurs à H. A. Lorentz à l'occassion du 25me anniversaire de son doctorat le 11 décembre 1900

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

HEMARQUES Sl'H I.F.S NOTWALF.S 1!A KOM KTItlQlES KT I.EIP, l'SAGE ItANS I.A 1'ISÉVISION DU TEMl'S.

PAR

J. BOSSCHA.

Dans 1'état présent de la météorologie, la prévision dn temps est basée pricipalement sur le tracé, dans les cartes synoptiques, des lignes isobares et sur la détermination, en grandeur et en direction, des gradients barométriques. Pour obtenir ces données, il faut connaitre les lectures dn baromètre, faites siinultanément dans diverses stations (rune région assez étendue, après que ces lectures, corrigées d'après les regies connues, out été réduites a uu raênie niveau. Tant que 1'on peut adinettre que la conclie d'air comprise entre les niveaux de la plus haute et de la plus basse des stations considérées n'est pas le siége de perturbations locales qui peuvent modifier sensiblement les conditious inétéorologiques de la région, il est indifférent, a quel niveau connnun 011 vent ramener les pressions atmosphériques observées. ïoutefois, dans le but (rune uniforinité désirable 011 est convenu de les réd ui re au niveau de la uier. La correction qui en résulte et (jui doit être ajoutée a celle qui ramène le poids de la colonne mercurielle a l'intensité de la pesanteur sous le parallèle de 45°, se calcule d'après la formule de Lapi.ace. MaJheureusement, les grandeurs qui entrent dans cette formule coniportent des incertitudes quant a la valeur numérique que 1'on doit leur appliquer dans chaque cas particulier, de sorte (jue 1'on ue peut pas toujours répondre de 1'exactitude de la correction calculée a quelques centièmes de sa valeur. C'est aiusi que, pour des stations tres élevées, la réductiou au niveau de la mer peut être une cause d'erreurs sensibles.

On a taché d'éluder cette diffi<fulté en remplaeant la réiluction a un

34