Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C. Doit-on comparer avec 1'état normal ilu baromètre au\ points considérés ?

La fommission est d'avis ((u'outre les commuuicatious du vent, il faut eueore ajouter les gradients du baromètre a 1'époque de l'observation, afin de prévoir le vent qui doit soulfler.

La connnission sest trouvée complètement d'accord sur cette première partit' de la question; 011 nepeut jiasen (lire autant de la deuxième partie, rar les préférences des savants consultés se sont portées en partie sur la méthode de réduction li, en partie sur la méthode C.

Au reste, les membres de la commission sont tombés d'accord sur cc point, ([ue pour les stations qui ne sont pas a plus de 300 mètres audessus de la nier, la réduction au niveau moven de la mer est admissible. Cet accord fut obtenu en vue particulièrement de la construction des isobares dans le hut de signaler 1'approche des tenipêtes et après qu'on ent reconnu les ditticultés théoriques de l'application dc cette correction pour des hauteurs plus grandes que celle qui a été mentionnée cidessus."

Dans la séance du Congres du lfi septeinbre 1^73, après la leeture du Rapport de M. Xkimayeh, les j)ropositions de la commission formulées dans le dernier alinéa cité ont été adoptées a runauiniité.

La question semblait donc détinitivemeut résolue pour les Pavs-Bas, ofi Ton ne rencontre entre les stations principales que des dill'érences de hauteur n'atteignant pas 50 mètres (Maastricht 50 m., Helder <i in. au-dessus du niveau de la mer, d'après /'Annuaire météorologiquf pour 1897).

M. Brvs Bai.i.ot, 1'ancien directeur de 1'Institut royal inétéorologique des Pavs-Bas était un partisan convaincu de la méthode des écarts. Déja en ls(il') il avait calculé les normales barométriques mensuelles pour un grand nornbre de stations européennes. En 1^70, -) il a étendu ces recherches et modifié les résultats dans le but d'obtenir, pour les prin-

*) Sur la marche annuelte du Thermomêtre et du Baromètre en Néerlande et en divers lieux dc VEurope déduite d'obserrations simultanées de 1849 u 18f>0. Publié par VAcadémie Royale des sciences a Amsterdam, 1861. />/-4°.

l) Marche annuelle du Thermomêtre et du Baromètre en Néerlande, déduite d'observations simultanées de 1843 a 1S75 en rapport avec les observations des stations normales Copi>enhayue, Grecmvich ef Paris. Institut PtOijal Météoroloyique des Pays-Bas. Utrecht, Kemink et fils, 1870. in-4°.

34*

Sluiten