Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

cipales stations de notre pays, los données fondainentales nécessaires pour 1'application de la méthode des écarts.

Malgré les résolutions du Congres des météorologistes réunis a Vienne, 011 a continué dans les Pays-Bas justjii en niai 11)00 de reinplaeer les gradients baroinétriques par les gradients des écarts et d indii|iier ces derniers dans les cartes synoptiques quotidiennes de 1 Institut météorologique.

D'autre part M. Hann, dans un inémoire „Ueber die Redact-ion der Barometer sla t/de auf das Meeremiveau znw Zwecke der Sfurmwart/ui/(jeti* ') nnnonea, pen de temps après le Congres tenu a Vienne, qu'en conséquence du vote éniis en faveur d'une application générale des réductions au niveau de la mer pour toutes les stations situées a des liauteurs au-dessous de 300 mètres, le service météorologique de 1 Autriclie abandonnerait la méthode des écarts a partir du ler janvier suivant.

Dans son travail, M. Hann n'hésite pas a affirmer que la réduction au niveau de la mer se recommande par elle-même pour des stations de faible hauteur, comme étant ln plus directe. Pour montrer combien peuveut être différentcs les conclusions, auxquelles conduisent les deux méthodes, M. Hann donue 1'exeinple suivant: „Supposons qu'a certain jour de janvier la pression atmosphérique se trouve uniforméinent repartie sur 1'espace entier compris entre 1 Islande, le caj) du Nord et Moscouet soit partout de 760 mm., réduite au niveau de la mer. Dans ce cas le gradiënt barométrique prés du milieu de cette région est nécessairement nul, ratmosphère dans 1'intérieur de ce triangle sera en équilibre et on doit s'attendre a un veilt faible ou a 1111 caline complet. C011sidérée au point de vue de la méthode des écarts, la situation sera au contraire: Stykkisholm -f~ 15, Hammerfest + 10, Christiania + 2, Brtixelles — 1,5; St.-Pétersbourg — 0,5, Moskau — 2 mm. La différence des écarts entre Stykkisholm et Bruxelles p. e. moiite a plus de 1(5 millimètres, quoiqu^ le gradiënt barométrique soit nul. llécipro([uement, lorsque les écarts 11e sont que de — ~ a Stykkisholm et de -f- :2 a Bruxelles, la différente n'est que de 4 111111., la différence de pression effective au contraire nionte ii plus de 20 111111. et devrait faire prévoir (jue les vents prédominants ilu sudouest acquerront la force d une teinpête.

*) Zeitschrifl der Oesterreichischcn Gesellschaft für Meteorologie, redigirt von C. Jki.inkk unrf J. Hann, VIII. Band. 1873.

Sluiten