Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Iniaginons s\ présent mie racliation enfermée dans un espace de la forme il un paralléli'pij)ède ayant des parois qui réHéchissent complèteinent et diHüsément. Qu 011 se représente ([1111111' de ces parois est 1111e cloison, séparant Fespace rempli des rayons d un espace vide, oü il n y a pas de rayoiineirient.

Laissons maiiitenaiit la radiation augmenter de volume saus accomplir aucun travail, ce que nous pourrons faire en supprimant la cloison. \ous pouvons alors démoutrer que 1'entropie sera augnientée, ij/tand le rai/onuemeut dans ce plus grand roltime sera revenu a uit état <Téquilibre. ('est sur le mêine fait que repose Fopinion de M. Wikn, suivant laquclle la propagation lihre du ravonnement est réversible.

M. Pi .anck au contraire part d'une formule trouvée par lui pour I entropie d 1111 faisceau de rayons, et inontre par ce moven que Fentropie d une radiation qui se propage librement dans Fespace 11e varie pas. I) oü il conclut '): „Dalier ist die freie Ausbreitung der Stralilung ein vollkommen reversibler \ organg. l)ic Uinkebruiig derselben lasst sicb etwa mit Hiilfe eines passenden Ilolilspiegels oder einer Sanimellinse realisiren'".

\ oici comment le même auteur explique Faugmentation d'entropie qui acconij)agne la moditication décrite par M. \Vif:n : „Nacli der bier entwickelten Tbeorie kann dies (Faugmentation d'entropie) uur daim zutreflen, wenn die Yeriinderungen mit Emission oder mit diltuser lietlexion oder mit einem anderen irreversibeln Vorgang verblinden sind, nicht aber, wenn es sicli um die einfache geradlinige Ausbreitung schon vorhandener Stralilung handelt".

M. Wikn revient sur la question dans son „Rapport présenté au Congres international de Paris en 19U0"\ II y écrit2). „J'ai indiqué précédeininent3) que la radiation libre devait aussi ctre considérée coinme 11011 reversible -Ie voudrais préeiser eet énoucé en disant qu'011 11e peut rien affirnier sur la température et 1'entropie de la radiation libre tant qu il 11 existe pas un état d équilibre stalde ou instable. Sur ce point je 11e suis pas d acccord avec M. Planck, qui veut que la simple propagation d'une radiation existante soit 1111 phénoinène réversible".

Supposous que pour arriver a la eonnaissance de Fentropie 011 con-

') Wied. AnnBil. IV. Heft 1. 190(1. p. 736.

') p- 12.

'' Wied. Ann. Bd. Lil. 1894. p. 1(>2.

Sluiten