Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

.Te suis parvenu, en eflfet, 11 déterminer (le cette faeon, a un degré de précision assez satisfaisant, ce point critique pour le mélange» = 0,(1194. L'isotherme critique ainsi trouvé correspondait a une température f,13°,7 (7',/, = 2S7,0); Kordon nee de la tangente horizontale était p.rk = 67,5; enfin, pour 1'abscisse du point d'inflexion je trouvais, par un procédé graphique connu, = 0.00424, ee qui est a peu prés l<s volume critique de 1'anhvdride carbonique ]>ur: 0,00422 en unités normales théoriques.

Cette extrapolation est pourtant trop peu précise: la température du point de contact critique étant pour ce mélange 27°,50. et la plus haute température observéc .'52°, 10, on voit que de petites erreurs d'observation dans les coefficients de pression peu vent avoir une intluence notablo sur la ])osition du point critique ainsi déterminé. D'ailleurs a mesure que la proj)ortion d'hvdrogone augmente dans les mélanges, 1'extrapolation doit s'eflectuer sur une étendue de plus en plus considérable. L'exactitude de cette méthode devient donc bientot illusoire.

("est pourquoi j'ai ]>référé recourir, comine M. M. Xa.meim.incii Onnks et HkincANt xi '), a la méthode de M. IIavkait, ou toutesles observations contribuent dans la même mesure a la détermiuation des coordonnées du point critique du mélange homogene, de sorte que les erreurs d'expérimentation, (|ui sont surtout ])robables au voisinage des points critiques, out moins d'influence sur le résultat. Du reste, s'il est possible de superposer par déplaceinent parallèle les deux diagrammes logarithmicpies, on obtient, comme on sait, une vérilication d'cnsemble cle la loi des états correspondants.

J'ai donc dessiné aussi exactemont que possible deux diagrammes, run relatif a Fanhydride carbonique pur, au moven des données de M. Amaoat, Fa ut re relatif au mélange - 0.0 l!l I; j'ai porté les log r en abscisses, et les log // en ordonnées. L'échelle etait choisie de tel le facon (ju* une \ aleur de 0,02 était représentée par un centimètre; une valeur de 0,001 (= ' mm.) pouvait donc encore être exactement déterminée, cela correspond a une précision de 26jiü000, précision bien suffisante dans cette étude.

L'expérience a prouvé qu'en effet une superposition tres satisfaisante des deux diagrammes pouvait être obtenue par un déplacement parallèle du diagramme du mélange par rapport a l'autre. Ce déplacement était

1 Verxl. Kun. Akml30 juin 1900. p. 214; Communications, n° 59?> p. 26.

Sluiten