is toegevoegd aan uw favorieten.

Criminalité et conditions économiques

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

En second lieu il est inexact de nommer „pauvres" tous ceux qui vivaient sous le système féodal.

En troisième lieu ce n'était pas au système féodal que se rattachaient les fameuses exécutions qui eurent lieu sous Henri VIII, niais bien au capitalisnie naissant, qui, expropriant un grand nombre de paysans, en fit des pauvres. (Comparer Th. Morus „Utopia", K. Marx, „Kapital" I p. 682 sqq.). —

Parmi les partisans de la doctrine bio-sociologique, je crois pouvoir ranger quelques auteurs encore, p. e. L. Gordon Rylands „Crime its causes and remedy"; le prof. J. Dallemagne (Voir e. a. p. 224 des Actes du Ille Congrès d'Anthrop. Crimin.); le Dr. I). Drill (voir p. e. «Des principes fondamentaux de 1'école d'anthropologie criminelle" et x.Les fondements et le but de la responsabilité pénale"); M. Orchanski (»les Criminels russes"). (Sur les criminalistes russes voir: le Dr. A. Frassati «die neue positive Schule des Strafrechts in Ruszland").

Les criminalistes nollandais doivent être comptés aussi parmi les bio-sociologues. Ainsi le prof. Dr. G. A. van Hamel (voir p. e. «L'anarchisme et le combat contre 1'anarchisme au point de vue de 1'anthropologie criminelle"); le prof. Dr. G. Jelgersma (voir p. e. »De geboren misdadiger"); le Dr. A. Aletrino (voir p. e. »Tvvee opstellen over crimineele anthropologie"); le Dr. S. R. Steinmetz (voir p. e. »De ziekten der maatschappij"). Le prof. Dr. C. Winkler incline, & ce qu'il me semble, plutot vers 1 opinion des criminalistes italiens (Voir p. e. «Iets over crimineele anthropologie").