is toegevoegd aan uw favorieten.

Criminalité et conditions économiques

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ccs dangers, 1'enfant placée trop jeune en apprentissage, rcncontrcra d'autres périls. II y aura lc contact de filles plus agées et déja perverties, celui d'ouvriers qui ne respectent ni la jeunesse ni 1'innocence, fanfarons de débauche, qui propagent 1'immoralité et flétrissent les filles de leurs camarades. II y aura parfois 1'impure domination d'un patron ou d'un contre-maitre." •)

Nous voila arrivés a la fin de nos observations sur les influences démoralisatrices sur les enfants, et nous examinerons maintenant en quelques mots ces influences sur les femmes adultes. II faudra parler en premier lieu de 1'influence de la profession.

Les chifïfres suivants servent a faire voir quelles sont les professions dans lesquelles les prostituees se recrutent le plus:

BERLIN, 1855.

Ouvrières de fabriques ) 7 3 j

Couturières, blanchisseuses, repasseuses f ërS'ë 16 f , 0,

Main d'oeuvre L •§ > f 23 L '°

Ouvrières a doniicile I °"e 32 ;

Domestiques 22 9 „

Sans profession déclarée 70 30 „

236 100

1873-

(O \

Ouvrières de fabriques j 355 i

Industrie en chambre et demoiselle de ' crS'C f ^. 0/

boutique k •§ > g 936 l '°

Gardiennes dans niagasins ] °'g 139 /

Domestiques • 794 35,7 „

2.224 100,0

1898.

Ouvrières, couturières et boutiquicrcs 66 43,4 °/„

Domestiques 78 5J>3 »

Chez leurs parents 7 i

Bonnes d'enfants 1 ^ "

1 52 100,0 2)

o. c. p. 247. Voir cncorc sur les suites démoralisatrices du travail des enfants: Parent-Duchatelet, o. c. I p. 103; Röhrmann o. c. p. 44; Jeannel o. c. p. 146 148; Keports etc. p. 15—17 (Session 1882); K. Strunz, p. 183 sqq. «Die Krwerbsvnaszige Kinderarbeit und die Schule" (Neue Zeit 1898—1899 I.)

2) Dr. A. Iilaschko »Die Prostitution im XIX Jahrhundert" p. 22; du même «Hygiene der 1'rostitution" p. 40—41.