is toegevoegd aan uw favorieten.

Criminalité et conditions économiques

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

SUISSE 1892—1896.

Hommes Femmes

Instruction

Ch.abs. °/0 Ch.abs. °/0

Analphabètes 352 j 3 82 j 5

Instr. primaire .... 8.665 ! 87 1.580 j 92

„ moyenne et super.. 856 9 45 | 2

Inconnue 109 1 15 1

Ensemble 9.982 100 1.722 100')

Les chiffres de ceux qui ont suivi 1'école primaire peuvent être détaiilés corame suit:

Hommes Femmes

Etat d'instruction —j

Ch.abs. °l0 Ch.abs. °/0

Bon 4.394 51 764 48

Médiocre 4.125 47 750 : 48

Sachant lire seulement . 146 2 66 I 4

Ensemble 8.665 100 1.580 100')

Le rédacteur de la Statistique officielle de la Suisse fait 1'observation qu'il n'y a pas de données pour fixer le chififre des analphabètes parmi la population non-criminelle; la statistique des recrues sur les années 1891 a 1895 démontre que I90/o environ des recrues avaient suivi des écoles supérieures. ')

Je suis d'opinion que les statistiques citées, comprenant des millions de criminels, sont trés expressives : les analphabètes fournissent en général une grande partie des criminels, une partie beaucoup plus grande que les analphabètes parmi la population non-criminelle. (Dans les pays avec un chififre relativement petit d'illettrés, comme p. e. 1'Angleterre, les PaysBas et ln Prusse, les différences entre le pourcentage des illettrés parmi les criminels et celui des illettrés parmi les non-criminels sont naturellement beaucoup plus grandes que celles dans les pays oü il y a beaucoup d'analphabètes, comme p. e. 1'Italie. En Prusse e. a. il y a environ 36 fois plus d'analphabètes parmi les récidivistes que parmi les recrues).

Cependant, la plupart des statistiques donnent outre les chiffres des illettrés d'autres qui démontrent combien de gens réellement instruits se trouvent parmi les criminels. Et alors on remarque que la trés grande

') p. 38- «Die Ergebnisse der Schweizerischen Kriminalstatistik wahrend der Jahre 1892—1896" (Schweizcrische Statistik, 125 Lieferung).