is toegevoegd aan uw favorieten.

Criminalité et conditions économiques

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Aussitöt que les intéréts de tous ne sont plus opposés, comme ils le sont dans la société actuelle, il ne sera plus question ni de politique (donc a plus forte raison plus de crimes politiques), ni de militarisme.

Une telle société future ne fera pas seulement disparaitre les causes qui dans la société actuelle, ont fait de Thomme un égoïste, mais éveillera au contraire un fort sentiment d'altruisme. Nous avons vu que cela était déja le cas chez les peuples primitifs, oü les intéréts économiques n'étaient pas opposés. Dans une plus large mesure la chose se réalisera sous un mode de production en commun, les intéréts de tous étant les mêmes.

Dans une telle société il ne saurait être question de crime proprement dit. L'éminent criminaliste Manouvrier, en traitant de la prévention du crime, s'exprime ainsi: „Faire en sorte, que tout homme ait toujours plus d'intérêt a être utile a ses semblables qu'a leur nuire, voila la formule a appliquer." Et c'est justement dans une société oü la communauté des moyens de production sera réalisée, que cette formule obtiendra son application compléte. II y aura bien des crimes commis par des individus pathologiques, mais ces cas seront plutót de la compétence des médecins que de celle d'un juge. Et puis, on peut même s'attendre a ce que ces cas diminueront dans une importante mesure attendu que les causes sociales de la dégénérescence disparaitront et que les dégénérés se procréeront moins, puisque la connaissance des lois de 1'hérédité sera plus universelle, et aussi puisque la responsabilité morale deviendra , / plus grande.

„C'est la société qui prépare le crime" dit lejuste adage de Ouetelet. Pour tous ceux qui en sont pénétrés et ne sont pas insensibles aux soutïrances de 1'humanité cette conclusion est triste mais renferme aussi un espoir. Elle est triste paree que la société frappe d'une peine sévère ceux qui exécutent le crime, qu'elle a préparé elle-même. Elle^jAferme un espoir, puisqu'elle promet a 1'humanité la possibilité de se aelivrer un jour d'un de ses plus hideux fléaux.

FIN.