Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Mais d'aprfcs le décret qui suspendit le remboursement des reconnaissances de liquidation au-dessus de 10,000 livres le remboursement de la dette constituée du clergé fut suspendu, et les eommissaires de la trésorerie nationale 1'ont portée dans le chapitre de la dette con «tituée, pour 2,642,600 livres de rente annuelle.

II résulte du compte rendu par les eommissaires de la trésorerie, que la dette constituée montait, au Ier janvier 1793, a 89,888,385 Uvres de rente annuelle. Cette somme n'a éprouve depuis lors aucune vanati .

,La dette exigible & terme provient des divers emprunts remboursables, contractés sous le gouvernement de Louis XVI; a majeure p«üe de cette dette est constatée par des annuites, quittances de finance ou effets au porteur: c'est cette dette qui a donné naissance a eet agiotage que vous voulez détruire; c'est elle qui 1'alimente tous les jours par la facilité des négociations, et par 1'espoir de participer aux chances promises Le produit de cette dette a été employe en grande partie aux dépenses de la guerre d'Amérique: on évita pour lors; de «éerde impöts extraordinaire.; mais on eut recours a des emprunts a un interet qu'on peut calculer a raison de six a huit pour cent par an; on annon9ait devoir les rembourser au moyen des économies sans cesse

proietées et iamais exécutées.

.C'est peut-être a 1'existence de ces emprunts que nous devons commencement de la Révolution; le Gouvernement, embarrasse pour acquitter les engagements qu'il avait contractés, convoqua e. EtatB généraux pour y pourvoir. Les portefeuilles regorgeaient d effets royaux les propriétaires de ces effets, craignant de perdre leurs capitoux, pnrent le masqué révolutionnaire et se réumrent aux amis de la Republiq e. des lors le Palais-Royal fut le lieu de rassemblement des patnotes, et c'est de ce foyer que partit le feu sacré qui entoma les ames le

14 juillet et les 5 et 6 octobre 1789. ,

,La nation a acquitté exactement cette partie de la dette a l epoque

de son échéance; elle a acquitté aussi exactement les primes et chances

promises, quoiqu'elles fussent le produit d'un intere usuralre:: ces peut-être 1'exactitude de ces paiements qui a produit le changement dans 1'opinion des agioteurs, qui, après avoir re9u les fonds que la nation leur devait, les ont employés a accaparer les denrees et marchandises, ou le papier sur 1'étranger; des lors, leur intérêt demandant 1 avilissement des assignats, afin que les marchandises, denrées et papier qu ils avaient

accaparés augmentassent de valeur pour augmenter leur fortune. ils n ont

rien négligé et ne négligent rien pour obtenir ce discredit, et donner a la Révolution un mouvement rétrograde, qu'ila esperent devoir leur assurer d'une manière stable les bénéfices énormes qu'ils se sont procures; aussi sont-ils désespérés lorsqu'ils apprennent un événement avantageux a la Révolution.

Sluiten