is toegevoegd aan uw favorieten.

Le vénérable prêtre Ailbert, fondateur de Rolduc

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de sainte Lueie, la vierge Martyre do Syracuse ?

THÉOBALD.

Oui, Manfride. Mais le corps de la Sainte — ainsi m'a-t-on dit — fut transporté en Italië et 1'empereur Othon en a cédé une partie a 1'égliso de St. Vincent de Mctz. C'est de la que par une insigne faveur de 1'Evèque do cette ville, des fragments furent apportés & Ailbert pour être déposés dans 1'autel de la crypte au jour de la consécration.

MANFRIDE.

Le père Aill>ert a-t-il été prévenu de cette faveur?

THÉOBALD.

Je ne le sais. Mais avec (piel transport de joie a-t-il re^'ii ce dépot sacré! Que de priores a-t-il adressées a la glorieuse Martyre! O vous, s'écria-t-il, qui au milieu des flanunes ètes restée intacte, fait.es (pie par votre puissante intercession le sanctuaire, dans lequel vous allez reposer, et la maison, qui va surgir autour de ses niurs sacrés, ne soient jamais la proie du feu dévastateur! O vous, dont la gorge fut transpercée du glaive, donnez aux inalades qui vous implorent, une prompte guérison. O vous. (pii devant les méchants séducteurs restiez immobile comme la colonne de granit, donnez a la jeunesse chrétienne qui vous invoque, une force invincible dans les fatales séductions contre rHonneuret la Vertil! Faites, o sainte Vierge, que d'age en age le peuple d'alentour implore dans ce lieu votre puissante intercession et restez la patronne de ces aimables lieux.

MANFRIDE.

O! j'en suis bien sur, Dieu aura exaucé la prière de son humble serviteur.