is toegevoegd aan uw favorieten.

Over oogveranderingen bij lepra

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

conjonctive est un peu injectée, le regard est mat et il y a dans l'oeil une expression caracteristique de souffrance. La region du muscle orbiculaire des paupières perd sa plénitude, la paupière abandonne en quelque sorte son bulbe; cette circonstance surtout se montre clairement vers le canthus externe. Le point lacrymal est assez saillant et béant et le peu de larmes qu'il sécrète coulent en bas de la joue. La conjonctive s'injecte actuellement d'avantage et 1'on apergoit certaines petites vésicules qui se forment a Ia cornée, crèvent bientöt et se guèrissent. La paypière inférieure se retire de plus en plus du bulbe; le canthus interne s'élargit. Les caroncules lacrymales s'atrophient et la conjonctive des paupières se fait voir. L'oeil sécrète seulement un mucus visqueux jaune blanc et il en est, pour ainsi dire recouvert, et ce même oeil, cherchant a se fermer laisse en évidence une partie du bulbe. Le malade se plaint de pesanteur et de raideur dans la paupière inférieure. Celle-ci a perdu sa turgescence, elle pend flasque; son bord forme un are, dont la concavité est attirée extérieurement et inférieurement et la plus grande partie de la conjonctive palpébrale se trouve ainsi découvert. Le point lacrymal ainsi que la caroncule lacrymal, ont tout-a-fait disparu. Le tarse continue a s'amincir de jour en jour jusqu'a ce qu'il soit de la sorte entièrement effacé. II existe alors un ectropion complet. Les cils sont tombés, la conjonctive palpébrale est devenue plus pale; elle a discontinué de sécréter et elle a contracté une parfaite ressemblance avec la peau. Le bulbe même est trés sec; on n'apergoit que ?a et la certains fils visqueux et il se forme dans la cornée, non seulement de 1'obscurité, mais encore des croütes sèches, épaisses d un jauneverdatre, qui peuvent y rester longtemps et tomber pour faire a de nouvelles. La vue se détruit de cette manière; l'oeil devient a la fin sec et sans traces de sécrétion. II est extrêmement rare qu'il se forme a la cornée des ulcères, qui la pénètrent et qui détruisent l'oeil; e est une exception s'il survient une irite, cause la perte de la vue.

Voorts zagen zij somtijds 'n ondiepe voorkamer en een enkele maal vergroeiing tusschen iris en lens. De traanklieren vonden zij als regel sterk geatrophieerd, soms zelfs verdwenen. In den bij