is toegevoegd aan uw favorieten.

Nestor de Tière, de baanbreker van het realisme op het Vlaamsch tooneel

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

terwijl de Fransche en Vlaamsche pers uit Brussel het totaal eens was, om den lof te maken van den jongen Gentschen dramaturg. « dont le talent est apprécié en Hollande et en Allemagne.» (1) In dezen laatsten zin ligt niets overdreven. Tot staving halen we graag een uitheemsch schrijver aan: « De Tiere behoort tot de bent, zegt U. Van Raseg (2), van deze die « ihren Rüf weit über Belgiens Grenzen hinaus begründet haben ».

Meer uitgebreid beoordeelt Eugeen (3), in «La Pédération artistique », de tooneelproductie van De Tière, in algemeenen zin :

« Nestor De Tière est un vainqueur dans 1'art de penser, d'écrire, de mettre en scène; dans 1'art de parler au cceur, d'émouvoir; dans 1'art de flétrir le mal, de prêcher la fraternité, de rendre sensible et meilleur. II est un fameux metteur en scène du terrible et du vrai, du bien et du beau...

II est vrai que 1'art de Nestor De Tière est profondément humain et qu'il répond puissamment aux exigences de vérité, de force, de couleur et de relief, qui caractérisent notre tempérament. 11 est vrai que ses créations traduisent en des expressions originales, des pensees d'une profonde et saisissante philosophie.

Ses Roze Kate, Liefdedrift et Belsama sont des oeuvres émouvantes, d'une conception scénique, d'une grandeur dramatique, d'une franchise d'intelligence, d'une robustesse de sentiment que peu ou point de maïtres ont égalées.

Et, sans craintes nous mettons 1'art de Nestor De Tière en regard de celui de Shakespeare. Comme le génial écrivain anglais, le merveilleux dramaturge évoque, au milieu de la frivolité de son temps, en des trouvailles d'une vérité poignante, les passions humaines dans toute leur force de gestion et d'action, dans toute leur tragique acuité. Comme lui il sait impressionner les plus sceptiques, et s'emparer de la conscience de son prochain, quelque résistante qu'elle soit.

Comme lui il construit sur des canevas, qui lui sont personnels, puisant dans 1'observation de la réalité toute la matière tragique et comme lui, ii a le pouvoir de Ia modeier pour la scène... Les oeuvres de De Fiere sont d'impérissables créations, soulignant vigoureusement les tourmentes passionnelles de 1'existence humaine que nos rnoeurs obliques tendent a masquer aux recher-

(1) Lettres sur le Mouvement flamand et politique. — Lebègue. Bruxelles. 1894.

bladz. 22 en 39.

(2) Uit een studie over "De Vlaamsche beweging in België,, verschenen in

" Karl Pröll's kalender aller Deutschen, für den allgemeinen Deutschen Verband,,. — Berlin 1S94. Bladz. 172.

(3) 4 Februari 1S94.

*