is toegevoegd aan uw favorieten.

Antwerpen vóór 100 jaar

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

reste je ne m'en serois pas mêlé. tu as grand tort, ma petite, de ne pas rire puisque tu en as 1'occasion; pour moi je ne connois plus guère que le mót, je suis triste et ennuyée d'entendre toujours parler de la même chose (van den slegien tyd)... » — Iedereen was dus niet zoo geestdriftig voor het Fransch bewind — «... c'est le kaertje ce soir et c'est notre tour de les recevoir; nous aurons aussi tous les verachtere du monde... Nous n'avons pas eu de visite de toute la semaine; j'ai passé mes soirées avec Papa et maman; ce pauvre Mr Teichman est blocqué dans son fort a Merxem ; c'est fort ennuyeux je t'assure... »

Nieuwe brief den : « mardi 25 janvier 1814.

... je t'ai quittée pour aller a une grand' messe qui s'est faite pour notre respectable Père Mr Bomberghen; il est dangereusement malade; la foule qui s'est portée a cette messe fait bien connoitre toute la vénération et 1'intérêt qu'on lui porte; je serois désolée pour mon compte si nous devions perdre eet homme respectable... je ne suis pas étonnée des nouvelles que 1'on débite a Douai, puisque tous les jours on se plait a en fabriquer ici... La cannonade dont parloit cette lettre d'Anvers deux jours après que 1'ennemi s'étoit retiré, se faisoit devant Berg-op-Zoom ; le vent étant favorable on pouvoit 1'entendre au port. 1'ennemi n'a pas mis les pieds dans les faubourgs, c'est la fausseté la plus ridicule... on sait fort bien la direction qu'ils ont prise; ils se sont retirés en partie vers Berg-op-Zoom, et 1'autre s'est portée vers Diest et Louvain, ou se trouve le Duc de Tarente (1). il faudroita 1'ennemi urie forcede 60,000 hommes au moins pour nous cerner ici (je neparle pas de siège on n'y pense seulement pas) et de plus un tems infini, car nous avons toujours notre ressource du cóté de 1'escaut, et il n'a

(1) Maréchal Macdonald.