Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

in den Organen der Wissenschaft in Misskredit zu bringen. Dass zu diesem Zweck sogar die Bestechung nicht verschmaht wird, mxissen wir leider immer mehr erfahren.

Das soll uns aber nur zum mutigen, ausdauernden Kampf anspornen, denn darin liegt der klarste, unwiderleglichste Beweis unserer praktischen Erfolge.

Zu Anschluss an den Vortrag werden nunmehr von Dr. Bertholet entsprechende und treffliche Lichtprojektionen nach der Natur vorgeführt.

Prasident Bischof Dr. von Schéele:

Ich überbringe den Herren Professor Forel und Dr. Bertholet den Dank der Versammlung für das lehrreiche Referat, und die interessanten Bilder. Das Wort hat jetzt Dr. Bertholet für einige Mitteilungen iiber:

Altérations anatomo-pathologiques, observées a 1'Autopsie de 100 alcooliques chroniques.

Dr. Ed. Bertholet, (Lausanne): Monsieur le Prof. Dr. A. Forel m'ayant prié de compléter mon premier travail sur 1'atrophie du testicule chez les alcooliques chroniques, je le fais avec grand plaisir, d'autant plus que depuis ma première communication manuscrite au Xllième Congrès internationalcontre 1'alcoolisme a Londres (p. 294—8) et depuis ma courte note publiée avec quelques détails supplémentaires dans le Zentralblatt für Path. und Path. Anatomie (Bd. XX No. 23, 1909), mes observations se sont sensiblement augmentées et portent maintenant sur 210 autopsies, dont plus de 100 sont celles d'alcooliques chroniques.

Les nouveaux cas étudiés ont confirmé point pour point mes premières observations; nous allons maintenant faire une étude rapide des principaux faits qui découlent de 1'examen de ces 100 autopsies d'alcooliques chroniques.

Au paravant il est bon de noter que Simmonds et Weichselbaum chacun de leur cöté ont confirmé également mon premier travail.

Weichselbaum le critique cependant en disant qu'il ressort de ma description et de mes dessins que je n'ai pas observé des altérations aussi fortes que lui; il décrit en effet des altérations par places si intenses qu'elles ont occasionné la disparition totale

Sluiten