Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

pour la même consommation; enfin ejle contribuerait sinon a restreindre la consommation, du moins a la maintenir dans ses limites actuelles, en relevant sensiblement le prix de revient des spiritueux, par suite de la majoration des frais de logement et de port: tout milite donc en faveur d'une entente internationale proscrivant 1'importation des alcools destinés au dédoublement et n'autorisant 1'entrée des spiritueux que dans 1'état oü ils doivent être livrés aux consommateurs.

Nous ferons remarquer en outre que cette manière de faire réaliserait du même coup 1'application de 1'une des mesures a 1'étude pour assurer une protection efficace, a savoir 1'élévation du prix de transport des alcools; mais j'y vois surtout un moyen d'engager la responsabilité morale, (et même pécuniaire et pénale, si la répression de la fraude ou de la malfa9on était organisée), des producteurs européens qui pourraient être ainsi facilement reconnus et atteints, surtout si la vente des alcools import és n'était permise que dans leur emballage d'origine, suivant la pratique admise dans les possessions allemandes de 1'Afrique de 1'ouest.

III. Interdiction de la fabrication indigène et domestique. Nous commencerons par déclarer ici que nous n'entendons pas atteindre les boissons fermentées ou faiblement alcoolisées que les indigènes produisaient avant 1'occupation européenne avec des appareils rudimentaires, consistant en une calebasse et un bambou auxquelsilssubstituentvolontiers aujourd' hui une marmite et un canon de fusil: M. le Gouverneur Nouet a même proposé au Congrès de Stockholm de favoriser la fabrication de ces breuvages inoffensifs pour les opposer aux spiritueux métropolitains infiniment plus pernicieux; nous ne sommes pas de ceux qui estiment que les plantations de palmiers sont plus intéressantes que la santé des indigènes, d'autant plus qu'il est toujours loisible, comme on 1'a fait en Afriqueoccidentalefrangaise, de les défendre contre une exploitation abusive.

Nous prétendons frapper les distilleries locales, indigènes ou même domestiques, fonctionnant au moyen de petits alambics importés d'Europe, dont nous avons été les premiers a signaler les dangers dès 1903, dans un article sur ,,1'antiesclavagisme en Afrique", publié dans le „Correspondant": depuis, sur la proposition de notre commission coloniale, le Comité international pour la protection des races indigènes contre 1'alcoolisme, réuni a Londres

Sluiten