Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

son territoire, les Etats-Unis de l'Amérique. Car ce sont deux pays distincts et différents.

Le Canada toutefois est une partie de 1'empire brittanique, mais il jouit d'un gouvernement autonome avec des attributions tellement étendues que nous nous plaisons a nous appeler uneNation dans 1'Empire.

Dans mon pays deux langues sont officiellement reconnues, la langue anglaise et la langue fran?aise.

Le francais est la langue des premiers habitants du pays qui s appelait alors la Nouvelle France, lesquels au jour d'hui forment une groupe d au de la d'un million et demi de membres, ayant conservé leur langue et leur religion, et dont la trés forte partie habite la province qui s'appelle la province de Québec.

Deux questions ont fait 1'objet des délibérations de cette séance, a savoir la question de 1'organisation des forces anti-alcooliques avec la maniere d y arriver, et la question du terrain sur lequel cette organisation doit se faire, soit religieux ou neutre.

Sur le premier point tout le monde est d'accord. Sur le second des opinions différentes ont été émises.

II semble toutefois impossible de trancher la question d'une manière absolue et il faut tenir compte des circonstances particulières dans lesquelles on peut se trouver.

Ainsi dans les endroits d'indifférence religieuse, une société anti-alcoolique ne peut être autrement qu'une société neutre, réunissant toutes les bonnes volontés. Mais dans les endroits oü la religion est pratiquée, ce serait une erreur d'ignorer une force comme celle-la.

Car si 1 alcoolisme est une question sociale, elle est aussi une question morale, et comme telle, une question religieuse.

Aussi dans la province de Québec que j'habite, ce sont les autorités religieuses qui ont créé le mouvement antialcoolique chez les catholiques, et le soutiennent.

Nos Seigneurs 1'Archévèque de Québec, Mgr. Bégue et 1'Archévèque de Montreal Mgr. Bruchési, émus des ravages causés par 1'abus des boissons spiritueuses, ont créé dans toutes les paroisses des sociétés de Tempérance dont le Curé est le Directeur et 1'ame.

Pour réunir toutes ces sociétés et les organiser en armée, il a aussi été fondé deux associations régionales, savoir la Ligue antialcoolique de Québec et la Ligue antialcoolique de Montreal.

Déja les bons effets du travail, fait ainsi dans chaque paroisse,

Sluiten