Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

onnement solaire peut arriver jusqu'a nous a travers le gaz de notre atmosphère, le rayonnement des parties centrales du soleil pourra arriver aussi jusqu'a la photosphère a travers le gaz & 1 intérieur du Soleil lui-même. C'est ce que vient d'expliquer aussi M. Pringsheim en défendant la théorie optique de M. Schmidt contre les objections de M. Emden (l).

Ce n est donc pas seulement sous la photosphère trompeuse de 1'ingénieuse théorie optique de M. Schmidt, mais tout aussi bien sous la photosphère réelle de ma théorie du Soleil tranquille, que le rayonnement a 1'intérieur du globe gazeux solaire doit remplir un röle important.

Car ce rayonnement réparera sans cesse la perte de chaleur extéiieui"e par la chaleur qu'a 1'intérieur la contraction produit. Ce sera donc surtout ce ray onnement qui , en coopérant avec toutes les auties causes qui d'après le Principe de l'équilibre mobile de van 't Hoff doivent s'opposer dans toute masse incandescente dissociée et évaporée a chaque changement de température soudain (2), maintiendra la température de la photosphère constante et donnera ainsi au Soleil la puissance de pouvoir porter le mouvement et la vie dans les mondes qui 1'entourent sans perdre jamais lui-même,

saevis tranquillus in undis,

sa grande tranquillité.

Schéveningue, le 15 mars 1911.

A. BRESTER Jz.

Docteur ès sciences.

(') E. Pringsheim: Physik der Sonne (1910) p. 266. — R. Emden: Gaskuseln 19°7 p. 388.

(2) Mon Essai de 1908 p. 17—24. Les sources de la chaleur solaire. — Revue générale des Sciences du 15 juin 1909 p. 499.

Sluiten