Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

20 Avril 1793; son rapport et ses justes réclamations auprès du Gouvernement a Paris; 1'approbation de sa conduite par le conseil exécutif, qui déclara que 1'exposant depuis six ans n'avoit cessé de bien mériter de la France et que le Gouvernement lui devoit une protection spéciale, seroient déja des faits assez remarcables si 1'intérêt de tant de dévouement et de malheur n'étoit encore augmenté par la plus affreuse des ingratitudes, puisque par les suites orageuses de la Révolution du 31 Mai 1'exposant après avoir vu disparoitre tous ses amis, qui étoient dans la commission diplomatique et du Gouvernement, ne trouva lui même plus sous le gouvernement hideux de Robespierre, pour toute protection et tout asile qu'un affreux cachot a la consiergerie.

Le 9 Termidor le rends a la Liberté et a sa Patrie oü 1'estime et la confiance publique lui ouvra une brillante et honorable carrière, qui fait la 3me époque de sa vie politique.

Sa Majesté y verra que 1'exposant repondit constamment & Ia confiance et ü 1'attente qu'on eut de lui; la démarche qu'il fit en 1796 auprês du Gouvernement Fran^ois démontre son desir pour 1'établissement d'un gouvernement concentré et le sistème unitaire, tandisque les détails qu'il expose sur la division des esprits & eet égard prouvent sa sollicitude pour un ordre des choses stable et s'il entre plus amplement dans les faits de 1'histoire de la révolution, qui eut lieu le 22 de janvier 1798, operée par 1'Ambassadeur de France, Monsieur La Croix, en Hollande et celle qui la suivit le 12 Juin de la même année, c'est qu'en faisant son devoir il en devint 1'honorable victime jusqu'a ce que les résultats de ce cercle de sottises, après avoir eclairés tous les yeux, ramènent 1'exposant de sa détention de la maison du Bois ') d'une manière légale et constitutionelle a la première dignité de 1'Etat.

Het huis Ten Bosch te 's Qravenhage.

Sluiten