Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

„il pria en conséquence Monsieur le Préfet de vouloir bien trans„mettre ce voeu a Sa Majesté 1'Empereur et Roi et attendoit avec „la plus respectueuse soumission la décision du plus grand des „Monarques", lorsque le Roi d'Hollande abdiqua la couronne.

Par eet événement Van Hooff, dont la vie entière prouve qu'il n'a jamais connu d'autre intérêt que 1'intérêt général et qu'il n'a jamais eu d'autre ambition que celle que peut avoir uil homme d'honneur qui a le sentiment de lui-même, c'est a dire, le désir de se voir récompenser par la considération et par 1'honneur, perdroit cette perspective si flatteuse s'il ne faisoit pas connaitre plus spécialement par 1'exposé simple et véridique de sa vie politique a son nouveau Souverain Sa Majesté 1'Empereur et s'il ne mettoit er. sujet soumis et fidel sa pleine confiance dans sa bonté, en reclamant trés humblement de sa bienveillance de vouloir daigner, s'il 1'en trouve digne, jetter un régard favorable sur un de ses nouveaux sujets, qui s'approche avec vénération et avec franchise au pied du Tröne pour offrir a son Souverain en garantie de sa fidélité, 2ó ans de dévouement a la France, dont dix années remplies de sacrifices, de malheur, de ruine et de persécutions, 16 d'une gloire légitimement acquise en remplissant dignement et avec intégrité toutes les grandes Places et dignités en Hollande et qui nonobstant les différentes positions favorables dans lesquelles il s'est si souvant vu placé, se trouve, avec sa probité et un cceur tranquil, sans autre fortune que les 4000 florins de pension que le Roi lui donna en récompense des services qu'il a rendu a 1'Etat tant durant son Règne que précédamment et a peu prés un capital de vingt a vingt trois mille florins, valeur de tout ce qu'il possède des debris de sa fortune qu'il avoit en papier sur 1'Etat,

Que Sa Majesté 1'Empereur et Roi daigne jetter un coup d'aeil gracieux sur son mémoire et le Soussigné se reposera avec le respect et la confiance d'un fidel et soumis sujet dans Péquité magnanime du Grand Napoleon qui sera son Bienfaiteur. Van Hooff. p. 58).

Sluiten