Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

La tuberculose appartient aux maladies contagieuses, mais chaque affection tuberculeuse n'est pas contagieuse.

Aussi ce n'est pas la phtisie qui est transmise, mais la tuberculose et il dépend de plusieurs circonstances, si celle-ci occasionnera la phtisie.

Non seulement le phtisique peut transmettre la tuberculose, mais aussi un malade souffrant de tuberculose caséeuse ouverte des poumons, des glandes superficielles, des os et des articulations, sans qu'il devienne lui-même phtisique.

II est donc nécessaire de désinfecter non seulement les crachats, mais aussi le pus tuberculeux provenant d'une tuberculose de ces organes et observer aussi toute prudence quant aux secrétions et excrétions en cas de tuberculose des intestins, reins et organes urogénitaux, — et surtout a 1'état frais.

Alors le virus tuberculeux ne fera pas de mal a 1'état sec.

II ne faut donc pas conserver dans un verre pendant quelques heures les crachats sans addition désinfectante. Le malade ne doit pas cracher dans son mouchoir et surtout il est absurde de conserver pendant plusieurs jours et même pendant quelques semaines son linge, ses couvertures etc., avant de les laver et les désinfecter.

Toutefois, même en cas de phtisie avec cavernes ouvertes, le danger d'infection n'est pas si grand que quelques-uns 1'acceptent. Car ce n'est pas la matière tuberculeuse pure qui est expectorée, mais ordinairement cette masse enveloppée dans la sécretion mucopurulente des bronches.

En observant une bonne hygiëne, le malade a toutes les chances de guérir, même en cas de tuberculose pulmonaire avec cavernes ouvertes — et aussi son entourage ne risque pas d'être infecté.

Parmi ces précautions une bonne ventilation tient la première place dans les chambres a coucher et dans les salons, oü les cheminées, hélas! deviennent de plus en plus rares et le chauffage central et les poèles fermés dominent.

Les voies d'infection varient selon 1'affection du malade.

En premier lieu vient 1'inhalation directe, vu la pluralité des cas de tuberculose avec cavernes ouvertes.

„Dormir ensemble" doit être évité, pour le malade lui-même aussi bien que pour les au tres.

Aussi pour les enfants qui, surtout pendant les mois d hiver , jouent souvent des heures entières dans 1'entourage des malades, une infection par les voies respiratoires n'est pas a nier.

Quelques-uns acceptent que la matière tuberculeuse inhalée arrivé d'abord dans le tractus intestinal, d ou elle est résorbée dans le sang et atteint ainsi les poumons.

Je n'en veux pas nier la possibilité, mais sans doute, la masse tuberculeuse déglutinée, désinfectée ou non, quitte, selon le contenu de l intestin, bientöt le corps.

Sluiten