Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Mais, après 1'époque oü mon imagination se transporte, on a lutté, 1'or s'est temi, le lion a été dompté; je ne trouvai qu'un seul ulemah dans sa celluie, surpris que je lui demande oü se trouvent ses collègues, étonné que quelqu'un s'intéresse encore a son sort, et pour un pourboired'un rouble, on m'offritplusdefragments debriques, que je n'aurais pu en transporter. Les temples del'empire de Tamerlan s'effritent tous les jours, et leur poussière s'envole aux quatre vents du ciel.

Si les médressehs susmentionnées constituent un trio incomparable, le monument le plus beau, séparé des autres, du moins autant que nous pouvons en juger, est la mosquée du «Roi vivant» (Chah zcndeh), éloignée d'une certaine distance du Righistan.

Ce mausolée doit avoir été consacré a un prince tartare, parent du Prophéte. A présent les recherches pour découvrir son nom sont inutiles ; mais quelle description donner de toute cette agglomération de niches et de cellules ornées de pierre bleue, en forme de ruche, des églises imposantes avec des mosaïques des nuances les plus superbes, les plus choisies ! Un immense portique et un large escalier en pierre de presque quarante marches mènent a 1'édifice couronné de sept coupoles. Le tombeau du « Roi vivant » est toujours un lieu de pélerinage, et dans une des chapelles j'assistai a un office religieux, oü les Sarthes en foule, en chantant-des cantiques plaintifs, se flagellaient pendant des heures; mais le mausolée est une ruine, et le temps n'est pas loin oü les quelques parties de 1'édifice, qui servent encore, non sans danger d'écroulement, seront, elles aussi, mises hors d'usage.

La réserve dans 1'opinion qu'on peut se former actuellement de la splendeur d'autrefois des monumentsaSamarcande, se rapporte surtout a la mosquée de « Bibi khanoum». Le mot « khanoum » signifie « dame » , « madame », et cette mosquée fut érigée par Tamerlan en 1'honneur de sa femme chinoise Bibi. Ce temple se trouve dans un tel état de ruïne que, seule la fantaisie, a 1'appui des parties colossales

Sluiten