Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Pendant que certains soldats se livraient a ces massacres, d'autres pillaient et saccageaient les habitations, défon?aient les coffres-forts ®u les faisaient sauter a la dynamite. Ils pénétrèrent a la Banque centrale de la Meuse, s'emparèrent du directeur, M. Xavier Wasseige, et le sommèrent d'ouvrir les coffres-forts. Comme il s'y refusait, ils tentèrent de forcer les coffres; n'y parvenant pas, ils emmenèrent M. Wasseige et ses deux fïls aïnés vers la place d'Armes, oü ils furent fusillés a la mitrailleuse avec 120 de leurs concitoyens. Les trois plus jeunes enfants de M. Wasseigne, maintenus par des soldats, furent contraints d'assister au meurtre de leur père et de leurs frères. On rapporte encore ce détail qu'un des fils Wasseige agonisa sur place pendant une heure sans que personne osat lui porter secours.

Leurs oeuvre de destruction et de vol accomplie, les soldats mettaient le feu aux maisons. La ville ne fut bientót qu un immense brasier.

Les femmes et les enfants avaient été concentrés dans un couvent. Ils y furent retenus prisonniers pendant quatre jours, v^es malheureux restaient dans 1'ignorance du sort de leurs proches. Ils s'attendaient a être fusillés eux aussi. Autour deux, la ville achevait de brüler. Le premier jour, des moines purent leur donner une nourriture insuffisante. Bientót ils furent réouit a se nourrir de carottes crues et de fruits verts.

II a été également démontré par 1'enquête que les soldats allemands exposés au feu des Francais sur la rive droite s abritèient, a certains endroits, derrière un rempart de civils, de femmes et d'enfants.

En résumé, la ville de Dinant est détruite. Elle comptait 1.400 maisons, 200 restent debout. Les fabriques qui faisaient vivre la population ouvrière ont été systématiquement anéanties. Beaucoup d'habitants ont été emmenés en Allemagne et y sont encore retenus prisonniers. Le plus grand nombre se sont dispersés dans toute la Belgique. Ceux qui sont restés dans la ville y meurent de faim.

La Commission possède la liste des victimes du massacre de Dinant. Cette liste contient prés de 700 noms et elle nest pas compléte. Parmi les morts il y a 73 femmes et 39 enfants des deux sexes, agés de six mois a quinze ans.

Dinant avait 7.600 habitants; le dixiè'ne de cette population a été mis a mort; il nest pns de familie qui ne compte des victimes, et certaines ont entièrement disparu.

Sluiten