Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

la Meuse, pouvaient se protéger par Ia fuite et se réfugier dans les régions non encore envahies.

Subitement, atteinte d'une crise de fanatisme meurtrier, la population aurait ourdi un complot dont les autorités n'ont rien su; alors qu'elle était privée de tout secours, coupée de toute retraite, elle aurait attaqué les troupes allemandes se présentant en masse et livré contre elles, un premier combat dans la nuit du 21 au 22 Aoüt. Chiatiée de ce chef, sans tenir compte de la menace que ces représailles comportaient pour 1'avenir, elle aurait recommencé le 23 Aoüt et engagé, contre tout un corps d'armée, une bataille sans merci.

Complot ourdi et exécuté sans se préoccuper de la süreté des femmes et des enfants, sans que personne ait songé a les transporter sur le rive gauche de la Meuse, tant que cela était encore possible ! Les affections les plus sincères, les plus saintes, complètement oubliées ou délibérément sacrifiées, dans un coup de

folie, a un fanatisme inutile et coupable Voila 1'accusation !

Un plan prémédité un guet-apens organisé la population

entière n'ayant qu'une seule volonté: celle d'arrêter la marche en avant des troupes allemandes. Ce sont les expressions du Livre Blanc.

La preuve ? II y avait des meurtrières dans un grand nombre de maisons et de murs ; des fils de fer étaient tendus dans certaines rues.

II est exact que, sur la rive gauche de la Meuse, dans un certain nombre de maisons des meurtrières avaient pu être ménagées et que des créneaux avaient été pratiqués dans les murs de clöture de certains jardins. Sur la rive droite du fleuve, j'ai vu une maison ainsi aménagée en vue du combat. C'était aux Rivages, au bas de la route de Froidveau.

J ignore s il y en eut d'autres ; le nombre, au surplus, importe peu. II y eut aussi dans les rues des barricades de fortune et peut-être des fils de fer tendus.

Le Major Bauer et le Kammergerichtsrat Dr. Wagner savent que Dinant a été occupée par des troupes beiges et franfaises, qu'elles ont eu a se prémunir contre les attaques de 1'ennemi et qu en dehors de petits engagements entre ces troupes et les patrouilles allemandes, en dehors aussi de 1'affaire de la nuit du 21 au 22 Aoüt, deux batailles se sont livrées a Dinant: le 15 Aout, jour oü les Francais gccupaient les deux rives du fleuve et le 23 Aoüt, jour oü les Allemands ont du de vive force déloger nos alliés de leurs positions sur la rive gauche.

Sluiten