is toegevoegd aan uw favorieten.

Le sac de Dinant et les légendes du livre blanc Allemand du 10 mai 1915

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

CHAPITRE IX*

Un rapport d'Etat-Major

II est impossible de continuer 1'examen de l'aper?u général rédigé par la Commission d'Enquête allemande sans analyser en même temps les dépositions et rapports sur lesquels les auteurs de eet exposé basent leurs affirmations.

La première de ces pièces est le rapport du XIIme Corps d'armée. A peu prés muet sur les combats de rues, ce document embrasse 1'ensemble des opérations militaires aux alentours de Dinant.

Anlage 1. - Extrait du JOURNAL DE GUERRE de 1'EtatMajor du XIIme corps d'armée (ler corps Saxon).

22 Aoüt 1914.

Le 22 Aoüt, le quartier général impérial resta au chateau de Taviet. La iournée fut employée a effectuer de la manière prescrite des reconnaissances. Vers 3 h. du matin, un officier d EtatMajor, qui avait été envoyé en avant, rapporta que le IIme bataillon du régiment de fusiliers n° 108 avait, par une attaque brusquée de nuit, réussi a rejeter 1'ennemi au dela de la Meuse, prés de Dinant.

Ici aussi, la population avait de nouveau fiarticifié au combat, en se servant, en partie, de fusils a plombs.

23 Aoüt 1914.

A 4 heures du matin, 1'Etat-Major arriva a la sortie Ouest de Sorinnes. La 23me division d'infanterie qui se trouvait a eet endroit annonga immédiatement qu'elle était prête a commencer le feu; la 32me division d'infanterie avec laquelle la liaison manquait au début, ne le fit qua 5 heures 40 minutes.

A 5 heures 55 minutes du matin, le commandant ^ d'armée ordonna d'ouvrir le feu; suite ne put être donnée, d'abord, a eet ordre en raison du temps peu clair.

Se basant sur 1'ordre d'ouverture du feu, le général commandant prescrit : " Les divisions occuperont cette rive de la Meuse " avec de fortes lignes de tirailleurs afin qu il soit possible de " prendre sous un feu efficace les versants de la rive opposée