Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

sangfroid! L histoire n'a pas de dénouement. Elle n'en peut avoir. Des deux issues possibles, 1'une la fuite du valeureux guerrier germain devant la menace de ce revolver est invraisemblable, 1 autre, la mort de la femme, est contraire aux faits : aucune femme ne fut tuée ce jour la.

3 Plus clairvoyants que le lieutenant Brink, les deux témoins suivants ont vu un nombre indéterminé de francs-tireurs.

D après Rost (Anl. 59.) certains d'entre eux étaient en manches de chemise, se privant ainsi de 1'avantage que leur assurait l'obscurité de la rue et se faisant cibles faciles par 1 exhibition de ce linge blanc. Imprudence invraisemblable. L/obscurité règne dans la rue, elle est plus profonde encore dans les chambres non éclairées. A 1'intérieur de celles-ci, derrière les hommes, Rost aurait cependant vu des têtes de femmes, silhouettes fugitives se dessinant seulement par instants, car les Allemands tiraillent vigoureusement. Ces fugaces et indistinctes apparitions suflïsent a Rost. II a reconnu des têtes de femmes.

Cette déposition note doric deux détails, deux invraisemblances, deux inventions. Cela condamne la sincérité du témoin.

4" Büchner a aussi vu des civils faire feu (Anl. 4).

Ce témoin est un menteur. II raconte que, blessé le 23 Aoüt, il fut transporté dans une ambulance a Sorinnes, ambulance qui, durant la nuit suivante, aurait été assaillie par les habitants du village.

D une aggression aussi odieuse, les Allemands, si elle s'était produite, trouveraient facilement plus dun témoin. Büchner est le seul a en parler. En outre, le 23 Aoüt au soir, le village de Sorinnes n existait plus. L'incendie 1'avait complètement détruit et, depuis le 22 au soir, tous les hommes étaient arrêtés. C'est le docteur Petrenz qui en témoigne (Anl. 51). On lira plus loin sa déposition.

Ces quatre témoignages constituent tous les éléments de la preuve que les Allemands prétendent faire.

II serait oiseux d'insister.

ioute 1'enquête de nos ennemis se signale par les mêmes défauts. Des généralités, du vague rendant le controle impossible. Lorsqu'une précision est faite, un détail avancé, il donne prise a la critique par son invraisemblance ou 'sa contradiction avec d autres dépositions si lé témoin n'est pas lui même surpris en flagrant délit de mensonge.

Deux observations encore au sujet de cette nuit du 21 au 22 Aoüt. Des Allemands auraient été blessés par des plombs.

Sluiten