Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Des salves de fusils furent tirées d'une maison particulièrement grande située sur la rive Ouest de la Meuse et pourvue du drapeau de la Croix-Rouge. (La suite de la déposition sera reproduite plus loin).

Le docteur Köckeritz dont nous avons lu au chapitre précédent une partie de la déposition (Anl. 67) déclare a propos de 1'abus du drapeau de Genève : Des coups tirés de 1'hópital signalé par le drapeau de la Croix-Rouge éclairaient au loin la rive opposée de la Meuse.

Anlage 70. La Malmaison, 10 Décembre 1914

Bruno Arno ESC HE, 24 ans, ouvrier de fabrique, sous-officier a la 10me compagnie du régiment des grenadiers du roi (Leibregiment) n° 100.

Dans 1'après-midi du Dimanche 23 Aoüt, j'ai vu distinctement, de la rive droite de la Meuse, a 1'aide de jumelles, que les fenêtres d'une grande maison rouge située sur la rive gauche du fleuve étaient barricadées de planches, de matelas et de couvertures. On y avait pratiqué, a hauteur d'homme, des meurtriëres. Sur la maison était arboré le drapeau, de la Croix-Rouge de Genève.

Enfin le sous-lieutenant de réserve Prietzel, dont la déposition figure au Chapitre XIII (Anl. 9) déclare :

Sur la rive opposée de la Meuse se trouvait un batiment couvert du drapeau de la Croix-Rouge, les murs de clöture autour de ce batiment (die Einfriedungsmauern) étaient pourvus de meurtrières. Ce batiment avait donc été mis en état de défense, en dépit du drapeau de la Croix-Rouge.

Quand j'ai quitté Dinant, j'ignorais que les Allemands reprochassent a la population d'avoir abusé du drapeau de la CroixRouge : le Livre Blanc n'avait pas encore paru. Mon enquête n'a donc pas porté sur ce point. J'emprunte a la note de Mgr Heylen, reproduite en appendice, la réponse a cette accusation. " L'accusation d'avoir tiré de la Croix-Rouge, d'avoir tiré d'un höpital, est plusieurs fois formulée dans le Livre Blanc. Or, c'est un fait prouvé, on n'a ni tiré, ni fait le moindre acte repréhensible d'aucun des cinq ou six établissements qui arboraient, le 23 Aoüt, la Croix de Genève. L'armée allemande aurait-elle

Sluiten