Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

a une séconde résidence a Dinant, 1'a exhortée a ne pas y retourner, paree que " Dinant doit être entièrement détruite

Le 22 Aoüt, dans la soirée, dans une localité sise a 10 kilomètres au Sud-Est de Dinant, un major d'infanterie a dit a un notable qui assistait au repas de 1'Etat-Major: " Vous connaissez Dinant ? C'est une belle ville. II n'en restera pas pierre sur pierre. „ II avait aussi glissé dans la conversation " que les habitants aimaient bien les Frangais. „

Le 22 Aoüt, a 9 heures du soir, un capitaine et trois lieutenants soupaient dans une localité sise a 1'Est de Dinant. Le capitaine dit a son höte: " Demain, Dinant tout brülé et tout tué „ et comme on lui en demandait la raison, il répondit : " Nous trop d'hommes perdus. „ Le capitaine ajouta: " Vous n'avez pas de proches parents a Dinant ? Je les ferais prendre et amener ici pour les mettre en süreté. „

Le 21 Aoüt, vers le soir, des dragons et des cyclistes se trouvaient cantonnés dans un village situé a environ 20 kilomètres au Sud-Est de Dinant. S'adressant a la maitresse du logis, quelques soldats parlèrent d'abord de Sorinnes, puis de Dinant. " Demain, Dinant tout kapout, tout, tout, „ ponctuèrent-ils. La dame leur montrant son enfant, ajouta : " Pas les femmes et les enfants ? „ — " Si, tout, tout; pas moi, mais ceux-la, „ — dit 1'un d'eux, désignant ses camarades.

Dans une autre maison de la même localité, un soldat dit a un vieillard en lui offrant une chaise: "Vous bon?,, — " Oui, répondit le vieillard; nous pas faire de mal.,, — " Alors, ajouta le soldat, nous bons aussi, mais a Dinant, mauvais et demain, Dinant, tout kapout, tout, tout. „

Le 23 Aoüt, a 4 h. 15 du matin, un oberleutenant des grenadiers entra chez un notable de Dinant, en compagnie d'un sous-officier et d'un soldat. Sur les instances de la maitresse de la maison, qui savait l'allemand, 1'officier consentit a ne pas expulser la familie de la maison, mais ajouta : " Vous serez quand même obligés de sortir, car nous avons 1'ordre de brüler la ville. „

Ajoutons enfin le témoignage d'un prêtre que rapporte 1'Abbé des Prémontrés de Leffe (voir p. 152).

Officiers et soldats, nos ennemis savaient.

Nous autres, nous n'avons pas su : on ne pénétrait plus a Dinant et les avis qu'on a voulu nous faire tenir ne nous sont pas parvenus.

Sluiten