Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

*

* *

Une question se pose. Pourquoi ce crime prémédité et perpétré contre une cité paisible ?

Paree que " nécessité n'a pas de loi. „

II fallait, pour permettre de réduire au minimum les troupes d'occupation, que la terreur règne dans la Belgique envahie.

II fallait que 1 epouvante précède les Barbares, pour empêcher qu'une résistance de la population leur fut opposée.

II était utile de briser par la crainte 1'indomptable énergie morale d un peuple qui avait préféré a sa sécurité son devoir. II eüt été utile que le cri de sa détresse entrainat le Roi et le gouvernement a un moment de faiblesse, a une paix hativement conclue, sous 1'empire de la terreur et de la commisération.

II fallait, pour endiguer le flot de réprobation soulevé dans 1 univers par 1 attentat a la neutralité beige, représenter le peuple injustement attaqué comme indigne de la pitié et de 1'admiration que lui attiraient son courage et sa loyauté. II était nécessaire pour cela qu'ils y eüt des francs-tireurs et les Allemands les ont créés de toutes pièces. Ils ont édifié leur enquête autour des méfaits imaginaires qu'ils attribuèrent a ceux-ci, dès le début de la guerre, et qu'ils amplifièrent et systématisèrent dans le Livre Blanc du 10 mai 1915.

Enfin, il fallait, après que le chancelier eüt reconnu 1'attentat au .droit des gens commis contre notre pays et promis réparation, il fallait, en prévision de la victoire escomptée, trouver un prétexte pour conserver une trop facile conquête.

Injustement attaquée, la Belgique avait droit a son indépendance. Coupable de crime contre les armées allemandes, elle serait annexée a titre de chatiment. La nécessité n'a pas de loi. La soif de conquêtes n'en connait pas non plus.

Et 1'on a eu les massacres d'Aerschot, Andenne, Dinant, Louvain, Tamines, et tant d'autres endroits.

Sluiten