Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Nous doutons fort que la version allemande des faits de Dinant puisse obtenir créance chez les Allemands eux-memes, car ce serait supposer chez un peuple éclairé trop de naivete et de crédulité.

Nous affirmons après une consciencieuse enquête que cette yersion est complètement inexacte, sauf sur certains details topographiques et relativement a quelques indications secondaires, mais précieuses, telles que 1'aveu de la destruction de la ville et de la Collégiale, la désignation des chefs et des troupes res-

ponsables. . , . ,

II ne sera pas difficile de faire jaillir un jour la vente, de fagon lumineuse et définitive.

Nous n'attendons que le moment oü 1'historien impartial pourra venir a Dinant, se rendre compte sur place de ce qui s'y est passé, interroger les survivants. II en reste un nombre suffisant pour reconstituer 1'ensemble des faits dans leur verite et dans leur sincerité. Alors éclatera d une fagon manifeste 1'innocence des victimes et la culpabilité des agresseurs; on pourra constater que 1'armée allemande s'est abandonnee a une cruauté aussi inutile qu'inexplicable. Alors 1 univers, qui a deja iugé avec une extréme et juste rigueur le massacre de pres ae sept cents civils et la destruction d'une ville antique, avec ses monuments, ses archives, son industrie, se montrera d autant plus sévère envers ses bourreaux que ceux-ci auront tente se disculper en calomniant leurs victimes.

*

* *

Avant d'entrer dans 1'examen de détail du Livre Btanc, nous affirmons, comme des faits abso/ument certams et qu ïl sera mflossible d'ébranler, les points suivants :

1° Les autorités communales, exécutant les prescriptions du Gouvernement beige, ont, par voie d'affiches datees du 6 Aout, ordonné le depót de toutes les armes. ^

Voici ce texte, qui a'heureusement échappé a 1 incendie de 1'Hötel communal et de toute la ville :

I, — Aux Habitants de la Ville de Dinant

\

Avis est donné aux habitants, sous peine d'arrestation immediate, d'avoir a porter au bureau de police tous les appareils de transmission ou de réception pour téjégraphie sans fil, toutes les armes a feu et munitions qu'ils possèderaient.

A Dinant, le 6 Aoüt 1914.

Le Bourgmestre, A. Defoin.

Sluiten