is toegevoegd aan uw favorieten.

In memoriam

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

destinée; alors ils deviennent le sel de la terre: le sel nourrissant, fortifiant, préservant, a force de se communiquer, en perdant son existence distincte, comme un levain invisible, mais puissant. II s'en faut que 1'age nouveau qui se prépare, ce monde moderne qui a ses besoins vrais et vééls, ses aspirations généreuses aussi bien que ses tendances funestes et ses étroits préjugés, puisse se conformer a toutes les déductions que M. Groen sut tirer des immortels principes défendus par lui avec tant de dévouement et de persévérance, et nous n'oserions admettre pour vénté absolue ce qui lui parut comme tel a un point de vue relatif, sous 1'angle partiel de sa personnalité. Mais ces idéés et ces principes mêmes survivront aux formes transitoires et passagères. Une vie comme la sienne n'aura pas été mutile. Si 1'on nous demande ce qu'il nous a laissé en mourant, comme un legs durable etprécieux; nous répondrons que ce n'est pas une école proprement dite, mais bien mieux que cela: l'exemple d'une grande et noble vie, vouée au devoir, sanctifiée et ennoblie par la foi; les grandes vérités dont Dieu 1'avait fait 1'apötre, et qui ne péri-

ront point.

La vraie maladie de notre siècle, la plaie dévorante qui nous ronge, est la torpeur, 1'engourdissement des ames, 1'indifférence religieuse qui, de nos jours, est devenue une vei 1table contagion, une épidémie morale. Ce qu'il nous laut. comme remède, ce ne sont ni des théories, ni des préceptes, ni des mots grands et sonores, ni des systèmes philosophiques, ni une nouvelle morale, ce sont des actes et des exemples, d'éclatants témoignages, d'incontestables preuves d'abnégation, de dévouement, de charité, de sacrifice. C'est la la