Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

]• J.. R o U S St E A 0.. 505

Voös voila, Madame, è mon avis , dans une circonflance favorable dont vous pouveztirer grand par.ti.. L'.enfant commencé h s'irr* patienter dans fa penfion , il defire ardemmenf de revenir-, mais fa. Serté qui ne lui permet jamais de s'abalfier aux. prieres,. 1'empêche dsvous, manifefler pleinement fon. defir; Suives; cette indication pour. prendre-fur lui un afcen, dant, dont iUe lui foit pas aifé dans Ia fuited'éluder I'eiFet, S'il n'y. avoit pas-un peu de cruauté d'augmenter fes alarmes , je voudrois qu'on commencit par lui faire la peur toute. en* tiere, & que fans que perfonne lui dit précifeV ment qu'il reftera., ni qu'il reviendra , il vif quelque efpece de préparatifs comme pour lui: faire quitter tout-a-fait Ia maifon paternelle, & qu'on évMt de s'expliquer avec lui fur ces préparatifs, Quand vous Ten verriez Ie plus in, quiet, vous prendriez- alors votre moment pourlui parler,, & cela d'un air fi férieux & fi ferme.: qu'il füt bien perfuadé que c'eft. tout de bon.

„.Mok fils, ilm'sn conté tant de vous temV éloigné de moi que, fi je 11'écoutois que mon pencbant, je vous retiendrois.ici dès ce moment^mais c'eft ma trop grande teodrefie pour vouT qaf m'empêcbe; de. m'y.; livrer.. Tandis quevous avez été ici, j'ai vu avec la plus viva douleur,, qu'au lieu de répondre *. 1'attachemens.de votre mere. & de lui rendre en toute chofe la,, aomgiaifance qu'elle, aimoit avoir. pour vous

Sluiten